Nicolas Anelka : "L'équipe de France sera imbattable d’ici trois ans"

  • A
  • A
Nicolas Anelka : "L'équipe de France sera imbattable d’ici trois ans"
La France, grâce à sa mixité, possède la meilleure formation", juge l'ancien attaquant des Bleus.@ PUNIT PARANJPE / AFP
Partagez sur :

Dans une interview au "JDD",  l'ancien international de 38 ans, aujourd'hui conseiller du club de Roda JC, aux Pays-Bas,  garde toujours un œil affuté sur le football… et sur les Bleus.

À 38 ans, Nicolas Anelka n'a pas tourné la page football. S'il n'a pas chaussé les crampons depuis fin 2015 et une expérience d'entraîneur-joueur à Bombay, en Inde, l'ancien banni de Knysna continue de s’entretenir et conseille le club néerlandais de Roda JC. Tout en gardant un œil intéressé sur l'équipe de France notamment.

"La saison prochaine sera plus délicate" pour Mbappé. S'il est un jeune joueur qui lui plaît particulièrement, c'est bien Kylian Mbappé, la pépite monégasque appelée pour la première fois chez les Bleus le mois dernier. "Il sait tout faire. Il a une vraie ressemblance avec Thierry Henry dans son style et même dans ses foulées", note l'ancien buteur  aux 69 sélections (14 buts), dans une interview au Journal du Dimanche. "La saison prochaine sera plus délicate car tout le monde l’attendra au tournant et il lui faudra confirmer. Mais il a les qualités pour être à la hauteur". Et il n'est pas le seul Français à faire figure de futur crack aux yeux d'Anelka. "La France, grâce à sa mixité, possède la meilleure formation. Je prédis qu’elle sera imbattable d’ici trois ans", lâche-t-il encore.

La France, grâce à sa mixité, possède la meilleure formation.

Benzema "a le niveau" pour figurer chez les Bleus. Quant à Karim Benzema, "il a le niveau pour figurer" en équipe de France, souligne l'ancien attaquant. "Le problème, c’est que, depuis qu’il n’est plus appelé, des nouveaux ont intégré le groupe. Sans parler de Griezmann, devenu un leader, et de Giroud, qui plante à tous les matches. Difficile de changer ses attaquants quand ils sont tous performants. Didier [Deschamps] a une expérience unique de la gagne", juge-t-il.

Tacle à Domenech. Nicolas Anelka est en revanche un brin moins élogieux à propos de l'ex-sélectionneur Raymond Domenech, "un petit joueur quelconque du championnat de France devenu entraîneur quinze ans de l’équipe de France Espoirs et des A sans remporter le moindre trophée, puis au chômage depuis 2010, collaborant à un journal qui a mis un terme à sa petite carrière de coach".

Entraîneur ? "Peut-être dans dix ans...". Anelka, lui, ne risque pas de suivre ses traces en devenant entraîneur…. À moins que. "Aujourd’hui, ce costume ne m’intéresse pas. Mais il ne faut jamais dire jamais. Peut-être dans dix ans…"