NBA : une nouvelle formule pour relancer l'intérêt du All-Star game

  • A
  • A
NBA : une nouvelle formule pour relancer l'intérêt du All-Star game
Le match de All-Star game donne souvent lieu à un spectacle plutôt qu'une rencontre sportive avec un enjeu sérieux (image de février 2017)@ RONALD MARTINEZ / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
Partagez sur :

À partir de la prochaine édition, le capitaine de chaque équipe sera élu par le vote du public et pourra choisir ses joueurs qu'ils soient des conférences est ou ouest, une manière de redonner de la compétitivité aux matches.

La NBA va mettre fin à l'opposition traditionnelle entre joueurs de la conférence ouest et joueurs de la conférence est lors du All-Star game, a annoncé mardi l'association. Désormais chaque capitaine choisira ses coéquipiers, peu importe leur équipe d'origine.

Une sélection sans distinction de conférence. Le capitaine de chaque équipe sera le joueur qui aura reçu le plus de votes de la part du public, le processus de sélection pour les joueurs retenus pour disputer le All-Star game ne changeant pas. Le capitaine sera alors libre de choisir les joueurs qu'il veut, peu importe leur poste et leur conférence. Autre changement, les All-Stars joueront pour la bonne cause puisque le match de gala lèvera des fonds pour des œuvres de charité.

Du spectacle au profit du jeu. La réforme, qui prendra effet dès le prochain match des étoiles qui se disputera le 18 février 2018 dans le Staples Center de Los Angeles, vise à redonner de la compétitivité à une soirée qui voit souvent les joueurs faire le spectacle au détriment du jeu et où le déséquilibre entre les deux conférences penche au profit de l'ouest, vainqueur de sept des dix dernières éditions.

Le dernier All-Star game, disputé à La Nouvelle-Orléans s'était soldé par un record de points marqués (192-182 pour la conférence ouest), et avait poussé Adam Silver, le commissaire de la NBA à réagir en juin dernier : "Je crois que nous l'avons tous reconnu, et nous en avons parlé lors du dernier All-Star game, nous sommes arrivés à la conclusion qu'il était nécessaire de redonner de la compétitivité".