NBA : Golden State sans pitié pour San Antonio

  • A
  • A
NBA : Golden State sans pitié pour San Antonio
Stephen Curry a inscrit 37 points contre les Spurs lundi soir.@ EZRA SHAW / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
Partagez sur :

Le duel tant attendu lundi soir entre les deux meilleurs équipes a tourné largement en faveur des Warriors. 

Golden State, leader de la conférence Ouest, a écrasé son dauphin au classement San Antonio 120 à 90, lundi. Le choc était très attendu entre les deux meilleures équipes de la saison et les Warriors n'ont laissé aucune chance à leurs adversaires qui n'ont jamais mené au score. Les Spurs auront trois occasions de se rattraper. Les 19 mars, les 7 et 10 avril, ils rencontreront de nouveau le champion NBA en titre. 

Curry, auteur de 37 points. La victoire de Golden State était déjà assurée avant même la fin de la 3e période (95-66). La franchise d'Oakland a stoppé net San Antonio qui venait pourtant d'enchaîner treize victoires de suite et qui affiche désormais un bilan de 38 victoires et sept défaites. Stephen Curry, impressionnant avec ses 37 points dont six paniers à trois points sur neuf tentés, et ses coéquipiers ont enchaîné de leur côté une 34e victoire consécutive à domicile.

Tony Parker, pas à la hauteur. Les Warriors ont consolidé leur première place dans la conférence Ouest (41 v-4 d) et, plus important en vue des play-offs, envoyé un message fort aux Spurs qui ont paru complètement dépassé par les événements. La franchise texane dispose pourtant de la meilleure défense de NBA, mais elle n'a jamais trouvé les réponses pour stopper la meilleure attaque du Championnat. L'absence de Tim Duncan, touché à un genou, et une incroyable fébrilité (25 ballons perdus, 41,9% de réussite au tir) n'ont pas aidé les Spurs. Leur meneur Tony Parker a lui, fait pâle figure avec seulement 5 points en 18 minutes de jeu. 

La rencontre "du siècle". Ce match était présenté par la presse américaine comme "la rencontre de saison régulière la plus importante du siècle" : jamais deux équipes ne s'étaient affrontés avec un bilan cumulé aussi impressionnant à ce stade de la saison (78 victoires et 10 défaites).