Tessa Worley : "je serai derrière les Bleus"

  • A
  • A
Tessa Worley : "je serai derrière les Bleus"
Tessa Worley : "je relativise : ça aurait pu être bien plus grave".@ MAXPPP
Partagez sur :

CONVALESCENCE - Tessa Worley récupère après sa blessure. Elle regardera les JO à la télé.

L'info. Le 17 décembre dernier, Tessa Worley était contrainte de déclarer forfait pour les Jeux olympiques de Sotchi après une mauvaise chute à Courchevel. Un mois plus tard, la Française a été opérée. En convalescence, "son moral est là" et elle attend quand même les JO pour soutenir les Français.

"Le moral est là". Pour Europe 1, la skieuse savoyarde a accepté de revenir sur cette blessure et sur la douleur de manquer les Jeux. "Sur le moment, la chute, ce n'est jamais facile à avaler, c'est une grosse déception", explique Tessa Worley. "C'est normal de vivre ce genre d'émotion. Mais le nouvel objectif a été refixé assez rapidement : se remettre sur pied et retrouver la santé. Je suis très motivée pour ça". Et de poursuivre avec un grand sourire : "le moral est là".



"Tout s'effondre en quelques secondes". "Je n'avais jamais connu cette blessure", raconte Tessa Worley pour Europe 1. "On m'avait dit qu'on pouvait entendre un petit 'clac' comme un élastique qui casse. Je n'ai pas senti ça mais une torsion pas tout à fait normale. En testant un peu, j'ai tout de suite compris que c'était ça : forcément, on réfléchit immédiatement aux échéances de la saison... Les Jeux Olympiques, tout ce programme s'effondre en quelques secondes".

La chute de Tessa Worley sur la piste de Courchevel :

Derrière les Bleus. A 23 jours des Jeux olympiques de Sotchi, Tessa Worley se prépare... à regarder les épreuves à la télévision. "Ça va forcément être un peu douloureux de regarder les compétitions mais je suis spectatrice et j'ai hâte que ça commence ! Ce sont deux semaines magnifiques. Je serai à fond derrière les Français qui y seront !"

"Être très patiente". Le plus dur commence pour Tessa Worley : la longue période de convalescence. "L'opération s'est très bien passée", explique la Française. "Je suis en première phase de rééducation, donc c'est vraiment un moment où on avance pas à pas. C'est assez lent, il faut de la patience mais tout va bien pour le moment !" Et elle espère remonter sur ses skis en juin prochain.