NBA : Sterling n'imagine pas une grève

  • A
  • A
NBA : Sterling n'imagine pas une grève
Donald Sterling : "pourquoi devraient-ils se mettre en grève ? Ils sont payés, ils joueront".@ MAXPPP
Partagez sur :

NOUVELLE PROVOCATION - Ils "sont payés, ils joueront", a lancé, bravache, le patron des Los Angeles Clippers.

L'info. Le président des Los Angeles Clippers Donald Sterling, suspendu à vie par la NBA pour racisme, a écarté l'hypothèse d'une grève de ses joueurs pour obtenir son départ. "La question d'une grève est purement théorique, c'est agité par la presse", a déclaré Sterling à CNN dans un entretien enregistré dimanche et diffusé par la chaîne d'informations.

Grève ou pas ? "Pourquoi devraient-ils (se mettre en grève ) ? Ils sont payés, ils joueront", a estimé Donald Sterling. La menace d'une grève avait été évoquée dès le début de l'affaire Sterling, avant que la NBA ne le punisse sévèrement avec une suspension à vie, une amende de 2,5 millions de dollars et la recommandation que les Clippers soient revendus. La famille Sterling a toutefois laissé entendre qu'elle n'avait pas l'intention de vendre l'équipe de basket-ball qu'elle possède depuis 1981, même si les autres propriétaires devaient se prononcer en faveur d'un changement de propriétaire.

Le scandale. Sterling a créé une vague d'indignation aux Etats-Unis en déclarant à son assistante, amie et confidente, qu'elle ne devait pas "s'afficher avec des Noirs" et qu'elle ne devait pas "les amener à des matches des Clippers".

sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460

REGRETS - Donald Sterling demande (enfin) pardon

RÉVÉLATION - NBA : Sterling serait atteint d'un cancer
 

SCANDALE - L’affaire Sterling, le scandale qui secoue la NBA