Marchand-Arvier, 11 secondes de course

  • A
  • A
Marchand-Arvier, 11 secondes de course
@ REUTERS
Partagez sur :

SORTIE DE PISTE - La seule Française engagée en super-G n'a pas terminé la course, samedi matin à Sotchi.

A côté. Marie Marchand-Arvier, seule Française engagée en vitesse, a terminé ses Jeux olympiques par une sortie de piste en super-G, samedi à Rosa Khoutor, après avoir chuté en descente mercredi. Elle a passée 11 secondes sur la piste. Vice-championne du monde de la discipline en 2009 à Val d'Isère, la skieuse des Contamines-Montjoie n'a pas été la seule à se faire piéger sur le tracé dessiné par l'entraîneur autrichien Florian Winkler.

Elle pense à arrêter. "Il a des émotions fortes dans les deux sens", a lâché Marie Marchand-Arvier, en contenant mal ses larmes. "J'ai envie de me barrer d'ici, de faire un bon restau et de prendre un peu recul". Et d'ajouter : "je n'ai pas envie de donner une réaction à chaud. Mais pour repartir, il va falloir que je trouve des motivations différentes et une manière de travailler pour pouvoir m'épanouir complètement car cette année, ce n'est pas la joie".

 

Fenninger en or. Sur ce parcours très piégeux, c'est l'Autrichienne Anna Fenninger qui a été la plus futée. Elle a remporté la course devant l'Allemande Maria Höfl-Riesch et sa compatriote Nicole Hosp. A 24 ans, Fenninger décroche sa première médaille d'or.


sur le même sujet, sujet,

DÉCEPTION - Alexis Pinturault passe à côté

TCHAO PATINS - Brian Joubert met un terme à sa carrière

DOUBLÉ - Encore un titre pour Martin Fourcade

VIDÉO - La grosse chute de Marchand-Arvier