Manaudou champion du monde du 50 m nage libre en petit bassin

  • A
  • A
Manaudou champion du monde du 50 m nage libre en petit bassin
@ MaxPPP
Partagez sur :

Le nageur français a également battu le record du monde de la distance à cette occasion avec un chrono de 20"26.

Un titre et un record. Florent Manaudou a décroché sur 50 m nage libre le premier titre mondial individuel de sa carrière, en battant en 20"26 le record du monde, vendredi aux Mondiaux en petit bassin de Doha. Le Français, champion olympique et d'Europe (grand bassin) sur la distance, n'avait encore jamais battu de record du monde. Il a amélioré le temps (20"30) du Sud-Africain Roland Schoeman, établi le 8 août 2009 en combinaison en polyuréthane.

Une première. Manaudou, jamais encore sacré champion du monde en individuel, a largement devancé ses adversaires. L'Italien Marco Orsi a fini deuxième en 20"69. Le Brésilien Cesar Cielo, triple champion du monde en titre en grand bassin, a pris la troisième place en 20"88.Le Russe Vladimir Morozov, tenant du titre, s'est contenté de la 4e place en 20"89. L'autre Français, Clément Mignon, a pris la 8e et dernière place en 21"35.

Troisième médaille. Manaudou, impressionnant de facilité tout au long de la course, s'est mis en position de réussir son pari consistant à gagner trois titres individuels à Doha (50 m libre, 50 m dos et 100 m libre). Il avait déjà remporté deux médailles en relais sur ces Mondiaux : l'or avec le 4x100 m libre et l'argent avec le 4x50 m 4 nages.

>> LIRE AUSSI - Natation : la France championne du monde du 4x100 m en petit bassin

Une satisfaction. "Je ne pensais pas nager si vite", a avoué le Français. "Je ne voulais pas forcément battre le record du monde, je voulais battre mes deux plus gros concurrents et j'ai réussi c'est d'abord ça la satisfaction.""Je n'avais pas gagné de 'compét' de niveau mondial depuis 2012, ça fait vraiment du bien ce soir", a-t-il ajouté.

Le Marseillais, qui s'est révélé aux yeux du monde aux JO de Londres en 2012, a en effet exorcisé avec cette victoire le souvenir des Mondiaux de Barcelone en 2013 (grand bassin). Il était passé à côté de ce rendez-vous, en ne terminant que 5e sur 50 m libre.Il s'était rattrapé l'été dernier à Berlin, où il avait été le héros des Championnats d'Europe en grand bassin, avec quatre médailles d'or en autant de courses (50 m et 100 m libre, 50 m papillon et 4x100 m libre).

>> LIRE AUSSI - Natation : Manaudou la passe de quatre