Boudjellal tacle les tennismen français

  • A
  • A
Boudjellal tacle les tennismen français
@ REUTERS
Partagez sur :

EXILÉS FISCAUX - Le président de Toulon Mourad Boudjellal s'en est pris aux tennismen tricolores qui vivent en Suisse.

Quand Mourad Boudjellal se présente en conférence de presse, il délivre toujours quelques petites perles aux journalistes. Nouvel exemple mardi après-midi. Le président du Rugby Club Toulonnais (RCT) est revenu sur la polémique des joueurs étrangers au sein du XV de France. Il en a profité pour se payer... les tennismen tricolores.

"Une fausse question". Scott Spedding, le demi d'ouverture de Bayonne, d'origine sud-africaine a été appelé par Philippe Saint-André pour disputer la tournée d'automne avec le XV de France. Rory Kockott, demi de mêlée de Castres, lui aussi d'origine sud-africaine, a également fait partie du groupe tricolore pour les trois tests matches (face aux Fidji, à l'Australie et à l'Argentine). Ces deux sélections ont créé la polémique dans le milieu du rugby français. Mourad Boudjellal a tenu a donner son avis.

>> LIRE AUSSI - Pourquoi un étranger peut-il jouer en équipe de France ?

"Le problème des joueurs étrangers en France est une fausse question", a d'abord écarté Mourad Boudjellal. "Je suis stupéfait par ce débat, l'équipe de France doit être représentative de la société française. Si un joueur peut acquérir la nationalité française, il doit pouvoir jouer pour les Bleus. Ça ne me dérange pas qu'il y ait des joueurs entre guillemets étrangers". Le "boss" du RCT a ensuite fait un parallèle avec les tennismen. "Je suis plus choqué quand il y a des tennismen qui vivent en Suisse et qui jouent pour l'équipe de France, en chantant la Marseillaise la main sur le cœur".