24 heures du Mans : "le trou noir" de Loïc Duval

  • A
  • A
24 heures du Mans : "le trou noir" de Loïc Duval
@ Capture Twitter
Partagez sur :

VIDÉO - Le pilote français ne se souvient de rien sur son crash aux essais des 24 heures du Mans, mercredi. Il s'estime "chanceux".

Il s'estime "chanceux". Quelques jours après le violent accident dont il a été victime lors des essais des 24 heures du Mans, le pilote Loïc Duval s'est confié à L'Echo républicain. "Je récupère tranquillement (...) J'ai quelques courbatures et une cicatrice à la jambe. On m'a posé neuf points de suture. Ce n'est pas bien méchant, je m'en sors bien", témoigne-t-il avant de revenir sur le crash qui l'a empêché de participer à la célèbre course d'endurance dans l'Audi n°1 avec Kristensen et Di Grassi.

"Je ne me souviens de rien". Incapable de se rappeler comment est arrivé cet accident spectaculaire ni ce qu'il s'est passé dans les minutes suivantes, Loïc Duval évoque "le trou noir". "Entre l'accident et le moment où j'ai eu le sentiment de me réveiller à l'hôpital – parce qu'apparemment j'étais réveillé depuis déjà plusieurs heures – je ne me souviens de rien", dit-il. Est-ce que j'ai fait une bêtise ? Est-ce que j'ai eu un problème technique ? Est-ce qu'une voiture m'a touché ? Je n'en sais absolument rien", ajoute-t-il.

"J'aurais eu un peu les boules". Sonné et diminué physiquement par l'accident, le Chartrain n'a pu participer à la course, trois jours plus tard. Malgré l'envie. "Dans mes rêves les plus fous, j'ai dû dire que je voulais y aller. Mais ce n'était pas envisageable", souligne encore le pilote avant de conclure sur la deuxième place de l'Audi qu'il devait piloter : "S'ils avaient gagné, j'aurais été très heureux, mais en même temps j'aurais eu un peu les boules de ne pas avoir été là…"

sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460_scalewidth_460-1_scalewidth_460

VIDÉO - Spectaculaire accident de l'Audi n°1

CRASH - Duval va bien, mais...