VIDÉO - Les 5 plus gros plaquages du retraité Chabal

  • A
  • A
VIDÉO - Les 5 plus gros plaquages du retraité Chabal
@ REUTERS
Partagez sur :

ROULEAU-COMPRESSEUR - L’ancien troisième ligne de l’équipe de France Sébastien Chabal a décidé d’arrêter sa carrière à 36 ans.

Hommage. En laissant pousser ses cheveux et sa barbe, Sébastien Chabal est devenu une icône du rugby. Mais l’ancien troisième ligne de l’équipe de France, qui a décidé lundi d’arrêter sa carrière professionnelle, doit aussi sa popularité à quelques "tampons" inoubliables. Pour mieux saluer la retraite de "Caveman", Europe 1 vous propose une sélection de ses cinq plus beaux plaquages.

1. Le plus violent. Le 2 juin 2007, Sébastien Chabal construit sa légende à Auckland, lors d’un test match en Nouvelle-Zélande (perdu 42-11par les Bleus). A quelques mois de la Coupe du monde, celui qui évolue à l’époque à Sale (Angleterre) désosse Chris Masoe à la régulière. Ce dernier se relèvera en titubant…

2. Le plus percutant. Une semaine plus tard, Chabal remet ça ! Cette fois face à Ali Williams. Ballon en main, le Français fonce sur le Néo-zélandais à toute vitesse. D’un coup d’épaule, le Français va carrément casser la mâchoire de son vis-à-vis…

3. Le plus solide. Fin 2008, l’homme des cavernes entre en jeu à la 50e minute dans une rencontre amicale face aux Pacific Islanders. Sous l’ovation du public sochalien, Chabal ne tarde pas à entrer dans son match. Le jeune fidjien, Sisa Koyamaibole, sauve la touche et se lance dans une belle remontée. Mais vingt mètres plus tard, il est stoppé par Chabal qui ne recule pas d’un mètre sur l’action…



4. Le plus traumatisant. En 2009 à Toulouse, les Bleus accueillent (et battent 20-13) l’Afrique du Sud. L’ouvreur des Springboks Morgan Steyn se rappellera longtemps de cette rencontre. A peine entré en jeu (une fois de plus), Chabal s’abat sur le joueur sud-africain avec une bonne dose d’agressivité. "J'ai pris un gros plaquage de Chabal sur nos 22 mètres, ça je m'en souviens bien !", avait raconté Steyn… quatre ans plus tard. "C’était un match dur, très physique et les Français nous ont battus là-dessus. C'était parfois un peu à la limite mais c'est le jeu".

5. Le plus renversant. Le 9 avril dernier, Sébastien Chabal a certainement montré son dernier plus beau "tampon". Face à Bourg-en-Bress, Lyon est déchaîné et l’emportera très largement (64-3). Dès le quart d’heure de jeu, le rouleau-compresseur Chabal emporte sur son passage le pauvre Josselin Grange. Un plaquage très efficace puisqu’il amènera au deuxième essai du LOU.



Le plus dur… à encaisser. Si Sébastien Chabal a martyrisé les joueurs adverses pendant toute sa carrière, il a aussi reçu pas mal de coups. Lors du match pour la 3e place de la Coupe du monde 2007, "l’anesthésiste" va prendre un très gros "tampon".  Le troisième ligne centre Juan Manuel Leguizamon plaque Chabal sans ballon. Un carton jaune et quelques longues minutes au sol pour le Français.

sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460

THIS IS THE END - Chabal arrête sa carrière

VIDÉO - Le coup de poing de Sébastien Chabal

RETROUVAILLES - Williams veut revoir Chabal

SOSIE - Chabal entre au musée Grévin