Tour de France : et de trois pour Kittel !

  • A
  • A
Tour de France : et de trois pour Kittel !
@ Reuters
Partagez sur :

EN CHIFFRES - L'Allemand a réglé Cavendish et Sagan au sprint à Tours lors de la 12e étape.

kittel

© Reuters

5. Les Allemands se régalent sur ce Tour de France. Après 12 étapes, ils ont déjà remporté cinq étapes, dont trois pour le seul Marcel Kittel qui a encore réglé le cas de Mark Cavendish. Amené sur un plateau dans la dernière ligne droite par Gert Steegmans, le Britannique a été battu d'une demi-roue jeudi à Tours, au terme de cette étape de 218 kilomètres. Dans sa roue, le maillot vert Peter Sagan n'a pu rivaliser avec les deux hommes, se contentant de la troisième place. Andre Greipel, vainqueur le 4 juillet à Montpellier, n'a pas pu prendre part au sprint après avoir été pris dans une chute à moins de trois kilomètres de l'arrivée. Quant à Tony Martin, dominateur du contre-la-montre de mercredi, il est resté au chaud dans le peloton.

chute, tour de france

© Capture France 2

15. Outre Greipel, la chute provoquée par William Bonnet (Fdj.fr) à 2,5 kilomètres de l'arrivée a fait tâter le bitume à une quinzaine de coureurs. Dont Edvald Boasson-Hagen (Sky), qui a franchi la ligne quelques minutes plus tard en se tenant l'épaule et grimaçant. Si la blessure du Norvégien, coéquipier de Chris Froome, s'avérait grave, ce serait un nouveau coup dur pour le maillot jaune, déjà délesté d'un coéquipier - Vasili Kiryienka lors de la 9e étape - et qui se retrouve bien souvent seul pour défendre son leadership. Craignant d'ailleurs pour son intégrité physique dans un final nerveux, Chris Froome avait choisi de rester dans le petit groupe de tête. Le flair britannique a payé puisqu'il a évité la chute.

208,5. Le nombre de kilomètres passés en tête par Juan Antonio Flecha. Parti avec Gavazzi, Mori et les Français Sicard et Delaplace, après 3,5 kilomètres de course, l'Espagnol n'a été repris par le peloton qu'à six kilomètres de l'arrivée. Son rush solitaire pendant que ses camarades du jour étaient avalés à 13 kilomètres du terme - sauf Sicard, qui avait capitulé plus tôt - n'aura prolongé le plaisir que de quelques minutes. Le temps pour lui d'être élu homme le plus combatif du jour, qui lui donne droit au dossard rouge pour vendredi et une petite prime pour l'équipe. Moins bien qu'une victoire d'étape, mais déjà ça...