Oui, Gasquet va créer l'exploit

  • A
  • A
Oui, Gasquet va créer l'exploit
@ REUTERS
Partagez sur :

PARTI PRIS - Richard Gasquet affronte Rafael Nadal samedi soir en demi-finale de l’US Open.

Après ses deux superbes victories en cinq sets (contre Raonic en huitièmes et face à Ferrer en quarts), Richard Gasquet s’attaque à un adversaire d’un autre calibre au stade des demi-finales. Le Français n’a jamais battu Rafael Nadal sur le circuit pro mais cette fois, on vous prévient, c’est la bonne !

Richard-Gasquet-et-Rafael-Nadal-930_scalewidth_630

Gasquet joue son meilleur tennis. "Pour le battre, il ne faudra pas que je sois bon, il faudra que je sois monstrueux", a expliqué très simplement "Ritchie", vendredi en conférence de presse.  Ça tombe bien, le 9e joueur mondial joue en ce moment le meilleur tennis de sa carrière. Pour les petits veinards qui ont eu la chance de voir son quart de finale face à la "mobylette" David Ferrer, vous vous êtes régalés avec ses revers long de ligne, son anticipation et son jeu toujours tourné vers l’attaque. Contre Nadal, il faudra répéter les mêmes gestes, en mieux. Le capitaine de l’équipe de France de Coupe Davis, Arnaud Clément, fait partie des optimistes avant la rencontre. "Avec sa percussion et son jeu, il peut déranger n’importe qui. Alors pourquoi pas Nadal ?" Cédric Pioline, le dernier français à avoir passé le cap des demi-finales à l’US Open (c’était en 1993), lui aussi, y croit. L’ancien 5e joueur mondial n’a qu’un seul conseil : "à l’attaque !

La machine Nadal s’enraye parfois. Il faut bien le reconnaître, le n°2 mondial est tout simplement hallucinant depuis plusieurs mois. Inarrêtable sur surface dure cette saison (20 matches gagnés avec 3 titres en Masters 1.000), il a atomisé tous ses adversaires pour arriver en demi-finale, à New York. Depuis le début de la quinzaine, il n’a perdu aucun set et… n’a jamais cédé son service. Face à Richard Gasquet, le Majorquin aura aussi un énorme avantage psychologique. Dans leurs 10 confrontations sur le circuit pro, l’Espagnol s’est toujours imposé. Les chiffres ne pourront donner raison au Français face à la "machine" Nadal. Mais on l’a vu par le passé, la mécanique s’enraye. Très rarement, certes, mais ça arrive. En 2009, le géant suédois Robin Söderling l’élimine chez lui, à Roland-Garros, en huitièmes de finale. L’année dernière, il s’était incliné dès le deuxième tour à Wimbledon, face au Tcèque Lukas Rosol. Et puis cocorico oblige, un autre Français a réussi à faire chavirer "Rafa" dans un tournoi du Grand Chelem : Jo-Wilfried Tsonga. C’était en en 2008 à l’Open d’Australie. Et c’était en demi-finale

Gasquet-4

Gasquet l’a déjà battu. Depuis la qualification de Gasquet mercredi soir, tout le monde lui rabâche ses 10 défaites face à Nadal. Mais Gasquet l’a déjà battu. Alors d’accord, c’était il y a 15 ans. Les deux futurs grands se sont affrontés en quarts de finale du tournoi des Petits As, à Tarbes. Le Français s’était impose en trois sets (6-7, 6-3, 6-4). S’il l’a fait une fois...

Place aux jeunes ! Marre des Djokovic, Nadal et Murray. Marre des finales à rallonge "Djoko-Rafa". Marre de voir Nadal s’effondrer sur le court après sa balle de match. Place aux jeunes ! Oui ils sont nés la même année. Mais Nadal est plus vieux de 15 jours… (l’Espagnol est né le 3 juin 1986, Gasquet le 18). Quinze jours d’avance qui font la différence. Jusqu’à présent…