Le XV de France tombe encore face aux Gallois

  • A
  • A
Le XV de France tombe encore face aux Gallois
@ FRANCK FIFE / AFP
Partagez sur :

LA DÉFAITE DE TROP - Les Bleus ont perdu face au pays de Galles (20-13), samedi au Stade de France. Les Français ont abandonné toute ambition dans le Tournoi des six nations. 

Après la défaite subie en Irlande (18-11), il y a quinze jours, le XV de France s'est de nouveau incliné face au pays de Galles (20-13), samedi au Stade de France. Parfaitement contenus par les Gallois pendant 80 minutes, les Bleus ont trop souvent attaqué par intermittence. Avec ce nouveau revers, les Bleus disent adieu à toute ambition dans ce Tournoi des Six nations. 

Camille-Lopez

© Camille Lopez (AFP)

Trop maladroits au pied. Sept points de retard au coup de sifflet final... et neuf points laissés en cours de route. Les buteurs tricolores ont manqué trois pénalités (deux échecs pour Camille Lopez, une pénalité ratée pour Morgan Parra, ndlr) pourtant à leur portée. A ce petit jeu-là, les Français ont souffert de la comparaison face au buteur gallois, Stephen Leigh Halfpenny. L'arrière du XV Poireau, lui, n'a pas tremblé, manquant seulement une pénalité très compliquée. 

Un réveil bien trop tardif. Les Français étaient pourtant plein d'espoirs, promettant de se lâcher après 20 dernières minutes encourageantes il y a deux semaines en Irlande (11-18). Mais ces promesses n'auront jamais été suivies de faits, samedi au Stade de France. Malgré une bonne entame de seconde période, ils ont cédé sur un essai en coin de Dan Biggar à l'heure de jeu. La réaction d'orgueil est arrivée trop tard, comme d'habitude. En marquant à la 68e minute, Brice Dulin n'aura pas évité à ses coéquipiers d'essuyer la belle bronca du Stade France.

Quelle fin de Tournoi ? La génération Saint-André a pour l'instant été incapable de battre ne serait-ce qu'une fois en quatre ans les Irlandais comme les Gallois. Le déplacement en Italie le 15 mars, où les Bleus n'ont plus gagné depuis 2009, promet encore d'autres sueurs froides, sans parler du choc de clôture à Twickenham le 21 mars pour un "crunch" sous très haute tension. A sept mois à peine de la prochaine Coupe du monde, le XV de France n'a pas fini d'inquiéter ses supporters. 

>> LIRE AUSSI - La France s'incline en Irlande (18-11)

>> LIRE AUSSI - Les Bleus dominent l'Ecosse (15-8)