Lance Armstrong, "un homme glacial"

  • A
  • A
Lance Armstrong, "un homme glacial"
@ OWN
Partagez sur :

REACTIONS - Lance Armstrong a avoué jeudi soir s'être dopé et ce tout au long de sa carrière.

• L’info. Devant des millions de téléspectateurs et en face de l'animatrice américaine Oprah Winfrey, Lance Armstrong a avoué s'être dopé lors de ses sept victoires sur le Tour de France. EPO, testostérone, transfusions sanguines, voici le cocktail de la réussite de "LA" durant tant d'années. Des déclarations extrêmement attendues et extrêmement commentées. 

>>> A LIRE : Armstrong, des aveux a minima

Armstrong-3

• Usada : "un petit pas dans la bonne direction". Le président de l'Agence américaine antidopage (Usada) Travis Tygart a estimé jeudi que Lance Armstrong avait fait "un petit pas dans la bonne direction" en avouant s'être dopé. L'agence qui avait déclaré qu'Armstrong avait mis au point "le programme de dopage le plus sophistiqué" dans l'histoire du sport en veut plus. "S'il est sincère dans son désir de rectifier ses erreurs passées, il témoignera sous serment de l'ampleur complète de ses activités de dopage", a ajouté Tygart.

Lance Armstrong reconnaît s'être dopé :

• L'UCI : "un pas important". Le président de l'Union cycliste internationale (UCI), Pat McQuaid, a estimé vendredi que les aveux d'Armstrong étaient "un pas important en avant sur la longue route pour réparer les dommages qu'il a causés au cyclisme". "Lance Armstrong a confirmé qu'il n'y avait pas de collusion ou de complot entre l'UCI et lui". 

• Prudhomme : "une communication millimétrée". Les aveux de dopage de Lance Armstrong ont été "un exercice de communication millimétré", a estimé vendredi le directeur du Tour de France, Christian Prudhomme. "Il faut qu'on en sache plus sur le sytème de dopage" organisé, a déclaré Christian Prudhomme, présent à York, au Royaume-Uni, pour la présentation du Grand départ de l'édition 2014.

>>> A LIRE : L'analyse gestuelle de Lance Armstrong

• Fourneyron : "la manipulation continue". Pas vraiment du même avis la ministre des Sports, Valérie Fourneyron. Vendredi matin sur Europe 1, elle a demandé que "toute la lumière" soit faite sur "le système de dopage professionnalisé" de Lance Armstrong "et les acteurs qu'il impliquait". Pour elle, "la manipulation continue".



• Boyer : "Armstrong, un homme glacial". "Je pensais qu'il aurait plus de sincérité, plus d'humanité", a déclaré Eric Boyer, l'un des animateurs du mouvement "Change cycling now" (Changer le cyclisme maintenant). Ses aveux ont été "préparés, travaillés, coachés". Et de renchérir : "c'est un iceberg toujours aussi glacial dont les aveux ne sont peut-être que 10 pour cent de ce qu'il a à dire".

Djokovic

• Djokovic : "Armstrong est une honte". "Lance Armstrong est "une honte pour le sport", a déclaré le tennisman serbe. "Ce serait ridicule de sa part de nier l'évidence car il y a eu des milliers de preuves comme quoi il a été contrôlé positif. C'est une honte pour le sport d'avoir un athlète comme lui. Il a trahi le sport", a affirmé le n°1 mondial.

• Betsy Andreu : "un tas de conneries". La femme de son ancien coéquipier Frankie Andreu, a affirmé sur CNN qu’il s’agissait "d’un tas de conneries". Celle qui fut l’une des premières à l’accuser de dopage après l’avoir entendu parler de ses pratiques dans un hôpital n’a pas caché sa frustration : "Il avait l’occasion de tout dire, il me le devait. Il le devait à un sport qu’il a détruit".

• Le jeu de mots de Jérémy Roy. Sur Twitter, peu de coureurs encore en activité n'ont voulu commenter cette interview. Heureusement que le Français Jérémy Roy a un peu d'humour...

>>> A LIRE : Le récit minute par minute de l'émission