JO : Manaudou prête à céder sa place

  • A
  • A
JO : Manaudou prête à céder sa place
Laure Manaudou est prête à céder sa place sur 200 m dos pour les jeux Olympiques de Londres à son amie, Cloé Crédeville.@ Reuters
Partagez sur :

La Française, qualifiée pour le 200 m dos, veut laisser sa place à son amie, Cloé Crédeville.

Après s'être imposée sur 100 m dos, Laure Manaudou, a validé samedi son deuxième billet individuel pour les jeux Olympiques de Londres cet été après avoir remporté la finale du 200 m dos, lors des Championnats de France, à Dunkerque.

Mais à la sortie du bassin, la championne française a surpris tout le monde en affirmant qu'elle était prête à céder sa place sur 200 m dos pour les JO à sa partenaire de club et amie, Cloé Crédeville, 3e de la finale. "Ca va peut-être faire un buzz mais je suis prête à lui donner ma place, même si Brett (Hawke, son entraîneur aux Etats-Unis) et Romain (Barnier, son entraîneur à Marseille) ne sont pas d'accord. C'est vraiment l'esprit d'équipe et si elle n'avait pas été là dans cette finale, je ne serai sans doute pas allée aussi vite", a lancé Laure Manaudou.

"Cloé est une amie"

La triple championne du monde a remporté le 200 m dos en 2:08.06, soit la 5e performance mondiale de la saison, devant Alexianne Castel (2:08.57) également sélectionnée sur la distance pour les JO. Cloé Crédeville a terminé 3e (2:09.79) et n'a pas son sésame olympique."Il va falloir voir le règlement d'abord. Je ne veux pas m'avancer et dire des choses comme ça. On verra ce qui est possible et avant tout avec le DTN et la Fédération", a poursuivi Laure Manaudou.

"Cloé est une amie. Elle a tout fait pour y arriver. Elle le mérite, on verra ce qu'on pourra faire. Ce serait un beau cadeau à lui faire. J'ai beaucoup appris pendant cette semaine, notamment que l'esprit de groupe y est pour beaucoup", a-t-elle ajouté.

"Un règlement est là"

Le directeur technique national, Christian Donzé, a immédiatement balayé cette hypothèse. "Un règlement est là, il existe, il est le même pour tout le monde", a-t-il dit au micro d'Eurosport. "C'est parfois difficile (...) Mais ce sont bien les deux premières qui sont qualifiées dans les conditions de temps et ce n'est pas autre chose."   

Il a en outre mis en avant la performance de Laure Manaudou qui a signé un temps lui donnant l'espoir d'une médaille olympique sur la distance.  

"Même avec 40 de fièvre, elle vous fait ça"

Jusque-là, la championne olympique de 2004 avait réalisé un bon parcours dans ces championnats de France, en s'imposant déjà sur sa distance de prédilection, le 100 m dos. Son ancien entraîneur, Philippe Lucas vantait quelques jours plus tôt, les mérites d'une Laure Manaudou retrouvée après trois ans d'absence. "Je ne suis pas du tout surpris. 1 minute et 80 centièmes pour elle : même avec 40 de fièvre, elle vous fait ça", avait-il déclaré sur Europe 1.