Grosjean : "Bianchi, un bonhomme qui ne lâche jamais rien"

  • A
  • A
Partagez sur :

INTERVIEW E1 - Le pilote français Romain Grosjean revient sur l'accident qui a touché un autre Français, Jules Bianchi. 

Il y a douze jours, le pilote français Jules Bianchi était victime d'un grave accident sur le circuit de Suzuka, au Japon. Actuellement hospitalisé dans un hôpital japonais, le jeune homme de 25 ans se trouve toujours dans un état "critique mais stationnaire". Vendredi matin sur Europe 1, un autre pilote tricolore, Romain Grosjean, est revenu sur ce terrible drame. "On s'est tous rendu compte qu'on avait un peu oublié le danger", confesse-t-il. 

>> LIRE AUSSI - Jules Bianchi dans un état "critique mais stationnaire"

"Un métier dangereux". "Sur le coup, on n'a pas trop su ce qu'il se passait", raconte Romain Grosjean au micro d'Europe 1. "La course est arrêtée sous drapeau rouge, puis on se rend compte que c'est grave, très grave". Les jours qui ont suivi ont été très compliqués pour tous les pilotes qui ont dû enchaîner avec le Grand Prix de Sotchi. Ils ont tous été très choqués. "Ça peut tous nous arriver, ça peut m'arriver", lâche Romain Grosjean. "Il y a une semaine, au moment des premiers essais (à Sotchi, nldr), au moment d'entrer dans ma voiture, je me suis rendu compte qu'on avait la tête très exposée". Et de poursuivre : "je pense que les gens, même le monde du sport automobile, ont un peu oublié que ça restait un métier dangereux et pas juste une course le dimanche après-midi". 





Comment améliorer la sécurité ? Très remonté contre la vidéo amateur diffusé sur de nombreux sites d'information, Romain Grosjean estime sur Europe 1 que "la FIA (Fédération internationale de l'automobile, nldr) a répondu à un maximum de questions lors du Grand Prix de Russie". Le pilote Lotus met l'accent sur la nécessité de renforcer les conditions de sécurité en F1. "Les pilotes, la FIA, les circuits, tout le monde a travaillé main dans la main et on va essayer de prendre des cas extrêmes comme celui-là pour progresser, avancer". 

Bianchi-Grosjean

© Romain Grosjean : "Jules s'est toujours battu, il fait toujours tout au mieux" (REUTERS)

Grosjean a-t-il des nouvelles de Bianchi ? L'écurie de Jules Bianchi a indiqué mercredi qu'il était dans un état "critique mais stationnaire". La veille, Philippe Bianchi, le père de Jules, s'est dit forcément très inquiet de l'état de santé de son fils. Romain Grosjean, lui, n'a pas plus de nouvelles. "On en parle tout le temps mais on ne sait pas grand-chose", indique-t-il sur Europe 1. 

>> LIRE AUSSI - Le père de Jules Bianchi très inquiet pour son fils

"Jules n'abandonne jamais". Visiblement très affecté par ce drame, Romain Grosjean a eu des mots très touchants pour son compatriote. "Tout le monde parle de Jules, le pilote. Moi j'ai surtout envie de parler de Jules l'homme : un mec de 25 ans, super sympa", raconte-t-il. "Sur la piste, on n'a jamais été amis car on est compétiteurs mais en dehors on était finalement assez proches. Être français et vivre ce qu'on vit aujourd'hui n'est pas simple". Et de décrire le pilote Marussia en des termes très émouvants : "Jules, c'est avant tout un bonhomme qui ne lâche jamais rien. Il s'est toujours battu, il fait toujours tout au mieux. Si quelqu'un peut se sortir d'une situation extrêmement compliquée, c'est bien Jules, 25 ans, en forme physiquement et qui n'abandonne jamais".