Coupe d'Europe de rugby : Toulon passe, Toulouse devra patienter

  • A
  • A
Coupe d'Europe de rugby : Toulon passe, Toulouse devra patienter
@ BORIS HORVAT / AFP
Partagez sur :

CHAMPIONS CUP - L'ASM et le Racing Metro devront aussi attendre le week-end prochain pour être fixé sur leur sort. Castres et Montpellier peuvent dire au revoir à une qualification en quart. 

Toulon peut claironner. Il a été samedi le premier club français à se qualifier pour les quarts de finale de la Coupe d'Europe de rugby en dominant largement les Irlandais de l'Ulster. Le Club toulousain, l'ASM et le Racing Metro devront prendre leur mal en patience jusqu'au week-end prochain qui verra la fin de la phase de poule. De leur côté, Montpellier et Castres se sont une nouvelle fois inclinés, se retrouvant derniers respectifs de leur poule. 

>> LIRE AUSSI - Sport : pourquoi 2015 va être bien quand même

Toulon, brio et aisance. Un bonus défensif de taille. Voilà ce qu'ont raflé samedi les Toulonnais en battant l'Ulster 60 à 22, décrochant dès la 5e journée de phase de poule sa qualification pour les quarts de finale de la Champions Cup. Dans un stade Mayol déchaîné, les Toulonnais ont inscrit pas moins de huit essais, dont un triplé de Steffon Armitage. "On a eu une période difficile en première période, avec le soleil en face. On a fait quelques erreurs et on leur donne l'occasion de revenir. Après, sur le match, ça fait plaisir parce que tout le monde dans l'équipe a un peu élevé son niveau, ça fait longtemps qu'on avait pas vu un match comme ça à Mayol, et c'est aussi un régal pour les joueurs", s'est félicité le centre toulonnais Maxime Mermoz. 

À noter aussi la performance du Gallois Leigh Halfpenny, digne successeur de Jonny Wilkinson, qui a déroulé un jeu au pied impeccable avec 9 coups réussis sur 10. 

Avec un total de 18 points, le club de la rade est assuré de garder sa première place de poule et cela même s'il perd le week-end prochain à Llanelli, aux Pays de Galle, face aux Scarlets. 

Toulouse, la claque. Toulouse s'est cassé les dents contre les rugbymen de Bath alors que les quarts leur offraient ses bras en cas de victoire. Un jeu au pied palot, trop de fautes de mains, pas assez solides en mêlée fermée, les Toulousains ont été coupés net dans leur élan par l'équipe anglaise qui l'a finalement emporté 35 à 18.

Guy Novès, le manager général toulousain ne s'est pas montré tendre en faisant le bilan du match : "Je n'imaginais pas que nous perdrions autant de ballons. Nous n'avons pas existé en première mi-temps. Jusqu'à dix minutes de la fin, nous aurions pu égaliser mais on n'a pas trouvé de solutions. La victoire de Bath est largement méritée. On leur a donné le bâton pour se faire battre en lâchant autant de ballons". 

Le Club toulousain jouera désormais sa place pour les phases finales dimanche prochain face à Montpellier.

Toulouse Dusautoir 1280x640

© PASCAL PAVANI / AFP

ASM et Racing, des victoires à confirmer. L'ASM, malgré sa victoire dimanche à Sale, en Angleterre, 22 à 13 face aux Sharks, devra patienter dimanche prochain pour acquérir ou non sa qualification pour les quarts de finale. Les Clermontois affronteront, au stade Marcel Michelin, les Saracens, ceux qui les ont tombés en demi-finale la saison dernière.

Le Racing a, pour sa part, écrasé Trévise samedi 53 à 7 avec neuf essais à la clef dont trois de leur capitaine Dimitri Szarzewski. Malgré cette facilité, le club francilien devra confirmer dimanche prochain contre Northampton et ramener au moins un point de classement dans sa musette pour s'assurer une place en quarts, une première de son histoire.

>> LIRE AUSSI - Noa Nakaitaci appelé chez les Bleus

Castres et Montpellier dans les choux. Pour Castres et Montpellier, les défaites en Coupe d'Europe s’enfilent comme les perles d'un collier. Les deux clubs ont en effet vécu ce week-end une 5e défaite consécutive. Malgré une première période de résistance, Montpellier a échoué 10 à 21 contre Glasgow. Castres, pour sa part, a été humilié au Leinster. Déjà éliminés sur le papier, ils n'ont pas su sauver l'honneur en encaissant sept essais dont un dès la 3e minute. 

>> LIRE AUSSI - Dan Carter, un pari risqué pour le Racing ?