Armstrong aurait avoué s'être dopé

  • A
  • A
Armstrong aurait avoué s'être dopé
@ REUTERS
Partagez sur :

CYCLISME - Le septuple vainqueur déchu du Tour serait passé aux aveux chez Oprah Winfrey.

>> L'INFO. Pendant des années, il a fermement démenti avoir eu recours à des produits dopants. Mais cette fois, le cycliste américain Lance Armstrong, déchu à l'automne de ses sept titres au Tour de France, est passé aux aveux. Il aurait avoué s'être dopé lors d'une interview enregistrée lundi au micro de la star de la télévision américaine Oprah Winfrey, a rapporté USA Today.

Peu après cet entretien qui doit être diffusé jeudi, Oprah Winfrey a expliqué sur son compte Twitter que la rencontre avait duré plus de deux heures et demie et qu'elle avait eu en face d'elle un Armstrong "prêt" à parler, sans donner plus de détails.

L'interview qui devait se dérouler dans la résidence du coureur a finalement eu lieu dans un hôtel du centre d'Austin en raison de la présence de plusieurs équipes de télévision installées devant son domicile.

07.10_Oprah Winfrey 18 septembre 2009 pendant son show REUTERS 930x620.jpg

© REUTERS

• Winfrey sur CBS mardi. USA Today cite une source anonyme à l'appui de son information qui n'a été confirmée ni par Armstrong, ni par l'animatrice. "Nous ne confirmons aucun détail particulier concernant l'interview pour le moment", a déclaré un porte-parole du network OWN dont la productrice de télévision est propriétaire. Malgré tout, les choses se sont accélérées lundi et Oprah Winfrey a prévu d'être sur le plateau de la chaîne CBS mardi matin pour parler de cet entretien.

Oprah s'explique :

Selon CBS, Lance Armstrong aurait indiqué être prêt à témoigner contre d'autres personnes impliquées dans le dopage et serait en pourparlers pour rembourser une partie des revenus touchés au cours de sa carrière et provenant de l'argent public.

• Les excuses au personnel de sa fondation. Avant cet entretien, Lance Armstrong avait visité la fondation qu'il a créée en 1997 après avoir vaincu un cancer des testicules et a exprimé ses regrets au personnel pour les "tensions" causées par les accusations portées contre lui. "Il a eu une conversation privée avec une centaine de membres du personnel qui travaillent pour la fondation depuis de nombreuses années", a dit Katherine McLane, porte-parole de la Livestrong Foundation."Très sincèrement, du fond du coeur, il a dit ses regrets pour toutes les tensions que le personnel a dû subir ces dernières années en raison de l'attention des médias", a-t-elle ajouté. Il a ensuite consulté ses avocats avant de rejoindre Oprah Winfrey.

>> A lire : Dopage : les excuses d'Armstrong