Mondiaux de biathlon : le relais mixte français décroche l'argent

  • A
  • A
Mondiaux de biathlon : le relais mixte français décroche l'argent
Au sprint, Martin Fourcade a devancé le Russe Anton Shipulin dans les derniers mètres.@ FRANCK FIFE / AFP
Partagez sur :

Pour la première épreuve des Mondiaux de biathlon à Hochfilzen, en Autriche, le relais mixte français, sacré l’an passé, a décroché la médaille d’argent jeudi, derrière l’Allemagne.

Le compteur est lancé ! L'équipe de France de biathlon, composée de Martin Fourcade, Quentin Fillon-Maillet, Marie Dorin-Habert et Anaïs Chevalier, a pris jeudi la deuxième place du relais mixte des Championnats du monde à Hochfilzen, en Autriche, à 2"2 de l'Allemagne, et devant la Russie (3"2). Les Bleus cèdent le titre conquis l'an passé à Oslo, dans une composition quasiment identique, seule Anaïs Chevalier ayant remplacé Anaïs Bescond dans le Tyrol autrichien.

À la lutte pour l'or jusqu'au troisième relais. Sous un temps idyllique, c’est la jeune Anaïs Chevalier (23 ans) qui a lancé la course, passant le relais à Marie Dorin-Habert à la septième position, avec 14 secondes de retard sur la tête. Pas souveraine sur ses skis mais plutôt appliquée au tir (8/10), la chef de file de l’équipe de France féminine a finalement permis à Quentin Fillon-Maillet de partir en troisième position, dans le sillage de l'Allemand Arnd Peiffer et devant l'Italie de Lukas Hofer. Le Jurassien a cependant tourné sur l'anneau de pénalité sur son tir debout (quatre fautes), laissant les Allemands à une cinquantaine de secondes, hors de portée de Martin Fourcade.

Mano a mano avec la Russie. L'Allemagne quasiment inatteignable et l'Italie ratant son dernier passage au tir, un duel s'est rapidement dessiné avec la Russie pour la médaille d'argent. Dans le dernier tour, le leader de la Coupe du monde de biathlon a livré un beau mano a mano avec son rival Anton Shipulin, alors que le troisième relayeur russe, Andreï Loginov, a fait en novembre son retour d'une suspension de deux années pour dopage. Fourcade, qui n'a commis aucune faute sur ses dix tirs, n'est venu a bout de Shipulin que dans la dernière ligne droite, pour finalement décrocher l'argent. En tête, l'Allemagne a été impériale avec Simon Schempp qui a pu gérer son avance sur le reste du peloton lors du dernier relais allemand.

"Les conditions étaient un peu étranges. Il faisait un peu plus chaud que ce que l'on a connu cette saison, donc avec des sensations un peu plus lentes. Ça a été une grosse bataille avec la Russie du début à la fin", a commenté au micro de la chaîne L'Équipe Martin Fourcade, qui a tancé Shipulin du regard au moment de franchir la ligne. Ce duel pourrait rythmer les épreuves individuelles, qui débuteront avec le sprint, vendredi, chez les femmes, et samedi chez les hommes.