Mondiaux en salle d'athlétisme : Compaoré en bronze sur le triple saut

  • A
  • A
Mondiaux en salle d'athlétisme : Compaoré en bronze sur le triple saut
Benjamin Compaoré a décroché la médaille de bronze lors des Mondiaux de Portland, samedi.@ DON EMMERT / AFP
Partagez sur :

Le Français Benjamin Compaoré a remporté samedi à Portland une médaille de bronze dans le concours du triple saut des Mondiaux 2016 en salle.

Trois mois seulement après avoir fait le pari fou de changer de pied d'appel lors d'une année olympique, Benjamin Compaoré a déjà cueilli une première récompense, avec une médaille de bronze dans le concours de triple saut des Mondiaux 2016 en salle, samedi, à Portland. A 28 ans, après treize années à utiliser son pied gauche comme jambe d'appel et à collectionner les blessures, en particulier à la cheville gauche, et quelques désillusions, Compaoré a décidé, à la stupéfaction de ses proches, de repartir de zéro.

Premier podium en seniors. "C'est un peu comme si on disait à Rafael Nadal de changer de bras après quinze ans de carrière, il faut tout réapprendre", a-t-il expliqué, pour donner la mesure du défi qu'il a entrepris. "Les automatismes et les connexions neuro-musculaires ne sont pas du tout les mêmes, il faut que le cerveau réapprenne la coordination, mais apparemment, j'y arrive assez bien", a souligné le Strasbourgeois. Pour son quatrième concours seulement avec son pied droit en pied appel, Compaoré, pourtant gêné par une douleur à un talon, a frappé fort avec son premier podium mondial chez les seniors, même s'il se croyait capable de viser l'or.

Deuxième médaille française. Benjamin Compaoré a réussi un saut à 17,09 mètres à sa sixième et dernière tentative. Il n'a été devancé que par le Chinois Dong Bin (17,33 m) et l'Allemand Max Hess (17,14 m). Le Strasbourgeois, champion d'Europe 2014 en plein air à Zurich, a apporté à la délégation française sa deuxième médaille de la semaine, après le titre de Renaud Lavillenie en saut à la perche jeudi. Compaoré avait terminé à la sixième place des JO de 2012 à Londres et des Mondiaux 2012 en salle d'Istanbul, en Turquie, mais avait connu une désillusion en 2015 avec une 12ème place lors des Championnats du monde de Pékin, l'été dernier.

Bascou et Martinot-Lagarde en demi-finales du 60 m haies. Dimitri Bascou et Pascal Martinot-Lagarde se sont eux qualifiés pour les demi-finales du 60 mètres haies. Et, si les Français peuvent viser sur le podium, ils doivent tout de même se méfier du Jamaïcain Omar McLeod, deuxième chrono des séries à égalité avec Bascou (7"58). Les demi-finales auront lieu dimanche à 12h40 locales (19h40 françaises) et la finale à 14h40 (21h40 françaises).