Ligue Europa - Lyon-Besiktas : douze interpellations et sept blessés légers

  • A
  • A
Ligue Europa - Lyon-Besiktas : douze interpellations et sept blessés légers
Des affrontements avaient débuté aux abords du stade deux heures avant la rencontre.@ JEFF PACHOUD / AFP
Partagez sur :

Trois policiers de la Bac et deux gendarmes mobiles ont été légèrement blessés, a précisé un responsable de la Sécurité publique.

Douze supporteurs lyonnais et turcs ont été interpellés et sept personnes légèrement blessées jeudi soir en marge du quart de finale aller d'Europa League Lyon - Besiktas, match retardé après des violences, selon la préfecture et la police. "Douze interpellations en provenance des deux camps ont eu lieu. Trois policiers de la Bac et deux gendarmes mobiles ont été légèrement blessés", a précisé un responsable de la Sécurité publique.

Trois-quarts d'heure de retard. Le détail des interpellations entre Lyonnais et Turcs n'a pas été précisé. Le match, qui s'est joué au parc OL à Décines-Charpieu, aux portes de Lyon, a débuté avec trois-quarts d'heure de retard, à 21h50, en raison de l'envahissement de la pelouse par des dizaines de supporters lyonnais du virage Sud. Ces derniers voulaient alors se protéger des projectiles et des pétards lancés depuis le haut des tribunes.

"Les projectiles ont blessé légèrement deux spectateurs qui ont été transportés à l'hôpital", a indiqué pour sa part une porte-parole de la préfecture. A ce moment-là, à la demande l'OL, "cinquante supporteurs turcs, qui étaient en haut de ces tribunes, ont été évacués" avant le début du match, a indiqué une porte-parole de la préfecture.

20.000 supporteurs turcs en dehors du parcage visiteursDes affrontements avaient débuté aux abords du stade deux heures avant la rencontre entre fans des deux équipes et des bagarres ont ensuite éclaté dans les tribunes. Quelque 15.000 à 20.000 supporters turcs, pour la plupart venus de France ou de pays voisins, étaient disséminés au milieu des 35.000 spectateurs lyonnais, en plus des 3.000 Stambouliotes installés dans le parcage visiteurs. Le président de l'OL Jean-Michel Aulas a alors pris le micro pour s'adresser aux supporteurs lyonnais, qu'il a rejoints en tribune pour ramener le calme.

L'électricité est ensuite retombée durant la rencontre, qui s'est achevée sur le score de 2-1 pour Lyon grâce à deux buts dans les dernières minutes. L'évacuation du stade s'est effectuée sans heurts selon la police.