Ligue des champions : pourquoi le club de Leverkusen porte-il le nom d'un labo ?

  • A
  • A
Ligue des champions : pourquoi le club de Leverkusen porte-il le nom d'un labo ?
Javier "Chicharito" Hernandez, l'attaquant mexicain, est la star de l'effectif du Bayer. @ FRANK RUMPENHORST / DPA / AFP
Partagez sur :

L’AS Monaco affronte mardi soir le club allemand du Bayer Leverkusen, en Ligue des champions. 

LA QUESTION CON

Les Monégasques ont rendez-vous mardi soir avec un club historique du foot allemand. L’ASM affronte le Bayer Leverkusen, un habitué des joutes européennes, pour la 2ème journée de la phase de poules de la Ligue des champions. Le club, situé dans la Ruhr, au cœur du poumon économique de l’Allemagne, est pourtant loin d’être connu du grand public.

Il est intimement lié à l’entreprise Bayer, géant de l’industrie pharmaceutique et chimique qui vient de racheter le fabricant controversé de pesticides Monsanto pour le montant astronomique de 66 milliards de dollars (59 milliards d’euros).

Le Bayer, produit du paternalisme industriel. Le club de Leverkusen est un pur produit de Bayer. En 1904, l’entreprise fonde son propre club de football, à l’origine sous le nom Friedrich Bayer & Co. abgekürzt TuS 04, en hommage à son créateur. Après plusieurs changements, l’équipe de football s’appelle SV Bayer 04 Leverkusen dans les années 1920, avant de devenir en 1999 le Bayer 04 Leverkusen, référence à 1904, date de fondation du club.

"Ça ne pose pas de problèmes aux Allemands". Comme l’entreprise, le club de foot est progressivement monté en puissance. Le Bayer, qui évolue en Bundesliga, l’élite du foot allemand, depuis 1979, a ainsi atteint la finale de la Ligue des champions en 2002, contre le Real Madrid, et s’est installé parmi les grands d’outre-Rhin, sans toutefois jamais remporter le championnat.

Ces bons résultats font presque oublier aux Allemands les liens du club avec Bayer, qui n’a pas toujours bonne presse. "Ça ne pose pas de problèmes aux Allemands. Bayer est accolé au nom depuis tellement longtemps que les gens y sont habitués. D’autres clubs, comme Wolfsburg avec Volkswagen, sont eux aussi liés à des entreprises", explique Gernot Rohr, spécialiste du foot allemand sur Europe 1.

L’entreprise jusqu’au stade. Souvent placé dans le top 4, le Bayer n’est toutefois pas un club populaire outre-Rhin. "Le club a moins de supporters que d’autres. Ce n’est pas comparable avec Francfort ou Kaiserslautern, par exemple", constate l’ancien entraîneur de Bordeaux. Avec ses 30.000 places, le stade de Leverkusen fait toutefois souvent le plein. Le nom de l’enceinte, au fait ? La BayArena, en référence à Bayer, évidemment.