Ligue 1 : Monaco, une attaque hors normes

  • A
  • A
Ligue 1 : Monaco, une attaque hors normes
Monaco s'appuie sur de nombreux buteurs pour dominer la Ligue 1.@ AFP
Partagez sur :

Avec sa large victoire contre l'OM, dimanche (4-1), l'AS Monaco devient leader de Ligue 1 et conforte son statut d'attaque la plus prolifique d'Europe.

Les chiffres donnent le tournis. Après vingt journées de Ligue 1, Monaco s'est imposé comme une référence offensive en Europe, multipliant les performances et martyrisant les défenses adverses. Soixante buts marqués en championnat, contre seulement 39 pour la deuxième attaque de France, le Paris Saint-Germain. Une moyenne de 3 buts par matchs, davantage que ce que deux équipes de Ligue 1 inscrivent chaque week-end (2,5). Des scores fleuves : 4-1 contre l'OM, donc, mais aussi 7-0 à Metz, 4-0 contre Bordeaux, 6-0 contre Nancy... Comme dimanche contre des Olympiens impuissants, Monaco a dépassé à huit reprises la barre des 4 buts inscrits. 

Chasse aux records. Mais la prouesse monégasque réside aussi dans sa défense plutôt solide : seules quatre équipes ont encaissé moins de buts, à savoir Nice (13), Paris (15) et Saint-Etienne (17). Avec 21 buts concédés, le club princier se permet donc d'avoir une différence de buts largement positive de +39, 15 réalisations de mieux que son dauphin dans ce domaine, Paris. De quoi rappeler que l'armada parisienne de l'ère qatarie, impériale entre 2012 et 2016 mais plus en difficulté cette année. De quoi, aussi, chasser le record de 118 buts marqués en une saison, propriété du... RC Paris, en 1959-1960 (118 buts).

Nombreux buteurs en verve. Monaco a déjà marqué davantage que sur la totalité de l'exercice 2015-2016, et le nouveau leader le doit à ses nombreux buteurs, comme Guido Carrillo, Thomas Lemar (7 buts), Fabinho, Valère Germain (5 buts) ou encore Bernardo Silva (4 buts, assortis de 4 passes décisives pour le meneur de jeu). Le premier d'entre eux, Falcao, revit cette saison après deux années manquées en Angleterre : le Colombien a fait trembler les filets 12 fois en Ligue 1 depuis août, autant que lors de son premier passage en Principauté, de 2013 à 2015.

Cadors européens surclassés. L'AS Monaco se paye aussi le luxe de surclasser tous les cadors des quatre autres grands championnats européens (Allemagne, Angleterre, Espagne, Italie) dans ce domaine. Aucune équipe n'a réussi à passer la barre des 50 buts depuis le début de la saison. A un mois de son huitième de finale de ligue des Champions face à Manchester City, l'AS Monaco envoie un signal fort à son adversaire anglais, sévèrement battu ce week-end contre Everton (0-4) : redoutablement efficace, son attaque peut lui permettre d'étendre à l'Europe son hégémonie nationale.