Ligue 1 : l'OL surclasse Saint-Étienne dans un derby émaillé d'incidents

  • A
  • A
Ligue 1 : l'OL surclasse Saint-Étienne dans un derby émaillé d'incidents
La célébration de Nabil Fekir, auteur d'un doublé, a provoqué l'envahissement du terrain à la 85e minute.@ PHILIPPE DESMAZES / AFP
Partagez sur :

L'Olympique lyonnais a infligé une très lourde défaite à Saint-Étienne (5-0), au stade Geoffroy-Guichard, dimanche en clôture de la 12ème journée de Ligue 1. Le match a été interrompu à deux reprises.

5-0 ! Lyon, dans une ambiance détestable, s'est imposé dans le 115ème derby de l'histoire aux dépens d'une faible équipe de Saint-Étienne, dans son antre de Geoffroy-Guichard, dimanche en clôture de la 12ème journée de Ligue 1. Un résultat qui permet aux Lyonnais de poursuivre leur série de six victoires consécutives.

Lyon en grande forme. Avant la trêve internationale, l'OL, qui remporte son plus large succès dans le Chaudron, confirme sa 3ème place au classement. Les Verts, qui n'ont gagné qu'une fois sur leur sept dernières sorties, toutes compétitions confondues, demeurent quant à eux au 6ème rang, à sept longueurs de leurs adversaires du soir.

Un match interrompu deux fois. Comme leurs joueurs, les supporters stéphanois ont été loin de se montrer exemplaires. Pour avoir craqué des fumigènes d'entrée de jeu, ils ont entraîné l'arrêt du match durant sept minutes en début de partie mais aussi à la fin durant plus d'une demi-heure. Après avoir inscrit le cinquième but, Nabil Fekir a en effet montré son maillot au kop situé derrière la cage de Stéphane Ruffier (85e), un geste inutile provoquant l'envahissement du terrain. 

Les Verts cueillis d'entrée. Déjà privés de Loïc Perrin et Rémy Cabella, leurs deux meilleurs joueurs de champ, les Verts ont aussi perdu rapidement Romain Hamouma, un autre cadre de l'équipe ligérienne, qui s'est blessé en tirant un corner qu'il avait obtenu après un duel avec Anthony Lopes pour la première occasion du match. L'attaquant de l'ASSE, dépité et sorti dans la foulée au profit d'Alexander Söderlund, s'est sans doute refroidi pendant la coupure. Pire, sur le contre mené dans la foulée par Fekir, Houssem Aouar servait Memphis Depay, qui trompait un Ruffier un peu court sur l'action (11e).

Fekir voit double. Peu après, Fekir, sur une action individuelle commencée à la ligne médiane après un relais avec Bertrand Traoré, doublait la mise d'une belle frappe du gauche (25e). Mariano portait même le score à 3-0 en début de seconde période en reprenant à bout portant un centre de la droite de Kenny Tete (58e) alors que Traoré, servi par Mariano, justement, ajoutait un quatrième but, d'un tir enveloppé du droit (4-0, 65e). 

Lacroix voit rouge. Les Verts avaient déjà été réduits à dix après l'exclusion de Leo Lacroix pour une agression sur Fekir (47e), déjà victime de nombreuses fautes en première période sans que l'arbitre Clément Turpin, semblant parfois dépassé, ne donne le moindre avertissement. En infériorité numérique, les Stéphanois ont donc fini par se déliter avant que Fekir, après avoir marqué le cinquième but (85e), ne provoque, inutilement, en montrant son maillot, des supporters déjà bien échauffés par le résultat.