Les hooligans russes revendiquent leurs agressions sur le Facebook national

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

Photos et vidéos provocatrices inondent Vkontakte, le Facebook russe. Les hooligans laissent même supposer que les incidents de Marseille n'étaient qu'un début.

35 blessés, dont quatre graves : le triste bilan des affrontements entre supporters russes et anglais en marge du match de l'Euro à Marseille, samedi soir. Si l'ancien international anglais Gary Lineker a exprimé sa colère sur Twitter contre les supporters et qualifié les incidents de "gêne absolue pour l'Angleterre", des supporters russes n'hésitent pas à revendiquer leurs agressions sur un réseau social du pays.

Marseille, juste une étape ? C'est sur Vkontakte, l'équivalent du Facebook en Russie, que les hooligans russes expriment leur fierté. Sur une vidéo, on voit une vingtaine de supporters, torse nu, crier : "Tour de France, nous sommes des hooligans russes". La déclaration laisse supposer que Marseille n'était qu'une étape sur leur chemin.

Drapeau anglais tâché de sang. Avec le hashtag #marseilleestanous, on trouve des dizaines de photos et de vidéos dont un drapeau anglais tâché de sang brandi par les steel monsters (les monstres d'acier), un groupe d'ultras de Iekaterinbourg, en Sibérie. Ses membres, tout comme ceux des autres groupes à travers la Russie sont connus pour agir en bandes organisées, comme de véritables professionnels de violences de rue. Selon la police britannique, les supporters russes portaient des protège-dents et des gants de combat, preuves qu'il avaient bien prévu d'attaquer les Anglais sur le Vieux-port de la cité phocéenne.