L'édition 2017 du Dakar se lance lundi du Paraguay pour le "plus dur" de l'ère sud-américaine

  • A
  • A
L'édition 2017 du Dakar se lance lundi du Paraguay pour le "plus dur" de l'ère sud-américaine
Cette année, le manque d'oxygène s'annonce comme une redoutable épreuve du Dakar. @ JORGE SAENZ / POOL / AFP
Partagez sur :

Le coup d'envoi de l'édition 2017 du Dakar est donné lundi. Il s'offre cette année un départ inédit du Paraguay pour une course qui s'annonce comme une redoutable épreuve. 

Le Dakar 2017, qui se déroule du 2 au 14 janvier, s'offre lundi un départ inédit depuis Asuncion au Paraguay, pour un périple de quelque 8.800 kilomètres jusqu'à Buenos Aires en passant par la haute montagne bolivienne. Cette édition est présentée comme la "plus dure" de l'ère sud-américaine

Une première pour le Paraguay. Le coup d'envoi de la 39ème édition du Dakar, la neuvième en Amérique du Sud, sera donné par les motos et les quads, avec le départ à 08h00 locales du vainqueur sortant en moto, l'Australien Toby Price, sur les routes du Paraguay que le Dakar visite pour la première fois. Les 318 véhicules en lice (144 motos, 37 quads, 87 autos et 50 camions), selon le verdict des commissaires de course à l'issue des vérifications administratives et techniques, s'élanceront pour une première étape de 454 kilomètres, dont 38,5 kilomètres de spéciale, jusqu'à Resistencia, au nord-est de l'Argentine.

Dakar 2017

Le parcours de l'édition 2017 du Dakar


Une météo préoccupante. En attendant le départ, c'est surtout la météo qui préoccupait les 501 concurrents, après les violentes averses tropicales de ces derniers jours qui ont inondé en quelques minutes les rues de la capitale paraguayenne. Avec leurs équipes, ils se sont tout de même offert un moment de détente samedi soir, réveillon oblige. Mais bien peu ont veillé après minuit, les vérifications reprenant tôt le lendemain, avant le traditionnel briefing et le podium d'avant-course, dans le centre historique d'Asuncion, en fin de journée dimanche.

Une édition qui s'annonce redoutable. Au menu du Dakar 2017, cinq étapes disputées à plus de 3.500 m d'altitude attendent les sportifs, entrecoupées par une journée de repos à La Paz, la capitale la plus élevée du monde, à 3.600 mètres d'altitude, le 8 janvier. Jamais le Dakar n'aura autant roulé en haute montagne et le manque d'oxygène s'annonce comme une redoutable épreuve. "C'est un peu l'incertitude quant à l'altitude (...), on ne sait pas trop comment on va réagir, pilotes, copilotes, mais aussi assistants, mécaniciens. Si on a un coup de 'moins bien' sur une journée, on peut tout perdre et c'est vrai pour tous les pilotes, même ceux qui ont passé du temps en altitude et se sont bien préparés", a d'ailleurs prophétisé le très expérimenté Stéphane Peterhansel, tenant du titre avec Peugeot, revenue au rallye-raid en 2015 seulement.