Élections FFF : des supporters dénoncent "l'opacité" du scrutin

  • A
  • A
Élections FFF : des supporters dénoncent "l'opacité" du scrutin
C'est Noël Le Graët, successeur à sa propre succession, qui est le favori de cette élection. @ THOMAS SAMSON / AFP
Partagez sur :

Selon le CNSF qui prépare une action pour vendredi, le corps électoral retenu est "particulièrement restrictif et éloigné de la base".

Les membres de la liste "Supporters de la transparence", candidate à l'élection à la présidence de la Fédération française de football, entendent protester contre "l'indécente opacité" du scrutin en déversant deux millions de bulletins de vote devant le siège de la FFF.

Un corps électoral "restrictif". Cette opération doit avoir lieu vendredi 6 janvier au matin, au nom des deux millions de "licenciés privés du droit d'expression dans le cadre de cette élection", a indiqué un porte-parole du Conseil national des supporters de football (CNSF) à l'AFP. "En mars prochain, le président de la Fédération française de football ainsi que son Comité exécutif seront élus par un corps électoral particulièrement restrictif et éloigné de la base, défiant ainsi toute procédure démocratique digne de ce nom", souligne le Conseil, dont le candidat, Jean-Pierre Clavier, défiera le président sortant Noël Le Graët le 18 mars prochain.

Qui va voter ? Seuls les présidents de ligues, de districts et des clubs professionnels sont invités à participer à ce vote pour lequel Noël Le Graët est le grandissime favori.

Pour "plus de transparence" et de "démocratie". En septembre dernier, le CNSF avait annoncé la candidature de son cofondateur Jean-Pierre Clavier à la présidence de la FFF. "L'idée est d'apporter plus de transparence et de démocratie au fonctionnement du système", avait indiqué la tête de liste. "On ne peut pas être élus car tout est verrouillé mais ce qui compte c'est d'ouvrir des débats, de soulever des questions. On aimerait que la liste qui l'emportera intègre quelques unes de nos idées". Le CNSF fédère une vingtaine d'associations de supporters de toute la France ainsi qu'un réseau d'experts (universitaires, avocats, parlementaires...) réclamant la représentation des supporters dans les organes de décision du football (conseil d'administration de la LFP et comité exécutif de la FFF, notamment).