Le premier tour de la Coupe Davis aura bien lieu en Guadeloupe

  • A
  • A
Le premier tour de la Coupe Davis aura bien lieu en Guadeloupe
@ JEAN-PIERRE CLATOT / AFP
Partagez sur :

TENNIS - Le nouveau président de la Guadeloupe hésitait à organiser le premier tour de la compétition sur l'île, à cause de son coût.

Le premier tour de Coupe Davis de tennis entre la France et le Canada aura bien lieu en Guadeloupe, à Baie-Mahault début mars, a annoncé dimanche le secrétaire d'Etat aux Sports Thierry Braillard.

Inquiétudes du nouveau président de la région. Le nouveau président de la région Guadeloupe, Ary Chalus, qui avait exprimé vendredi des réticences face au coût de l'événement qu'il évalue à 4,5 millions d'euros contre 1,5 million - avec 1 million à la charge de la région - estimé par la Fédération française de tennis (FFT), doit, selon le ministère des sports, annoncer lundi la tenue de la Coupe Davis en vertu d'un nouvel accord. Un surcoût que la Région n'est pas prête à couvrir seule sans l'aide de l'Etat et d'autres partenaires. Selon son entourage, il aurait "découvert" après sa prise de fonction le véritable coût de l'organisation de l'événement dans l'archipel. 

Participation financière de l'Etat. Selon Thierry Braillard, l'Etat s'est engagé à participer financièrement à la rénovation du vélodrome Amédée-Détraux de Baie-Mahault, dans l'agglomération de Pointe-à-Pitre. Cet engagement "du gouvernement et de la FFT, qui souhaitent que la compétition ait lieu en Guadeloupe, est à dissocier de l'organisation de la Coupe Davis" à assuré Thierry Braillard. Selon le ministère, la FFT a revu légèrement à la hausse le cahier des charges de l'organisation du premier tour de Coupe Davis mais dans des proportions moindres que celles annoncées par Ary Chalus.