Le navigateur Thomas Coville s'élance dans un tour du monde en solitaire

  • A
  • A
Le navigateur Thomas Coville s'élance dans un tour du monde en solitaire
Thomas Coville est parti de Brest, dimanche, pour battre le record du tour du monde en solitaire, sans escale et sans assistance.@ FRED TANNEAU / AFP
Partagez sur :

À la barre d'un maxi-trimaran, son objectif est de battre le record du tour du monde en solitaire, sans escale et sans assistance.

Le jour même du départ du Vendée Globe, c'est dans une autre course maritime que s'est lancé Thomas Coville. Le navigateur a quitté dimanche, aux aurores, le port de Brest pour tenter de battre le record du tour du monde en solitaire, sans escale et sans assistance. À la barre du maxi-trimaran Sodebo Ultim', l'homme de 47 ans essaiera donc de boucler son périple en moins de 57 jours, 13 heures et 34 minutes, performance établie en 2008 par Francis Joyon.

"Une excellente fenêtre". "C'est une excellente fenêtre pour aller jusqu'à l'Équateur", a expliqué Thomas Coville pour justifier un départ simultané avec celui du Vendée Globe. "On va être nombreux autour du monde et c'est plutôt une belle image." À la barre de son multicoque géant de 31 mètres, le marin a franchi début juin la barre symbolique des 700 milles parcourus en solitaire et en 24 heures, établissant un nouveau record de distance à la voile. Il a en outre fini 2e de la Transat anglaise le 11 mai dernier à New York. Mais le record du tour du monde, qu'il a déjà tenté de battre à quatre reprises, lui échappe toujours.

Un record "à sa portée". "Ce record fait partie de mon histoire et je sais que je peux le battre. Je n'ai aucun doute. Quand ? Je ne sais pas, mais il est à ma portée", a assuré le skipper, non sans émotion. Thomas Coville espère être à l'Equateur en moins de six jours, ce qui serait un temps exceptionnel, au cap de Bonne Espérance en 13 ou 14 jours, et de retour à Brest avant le Nouvel An.