L'avocat de Platini dénonce un "cynisme procédural"

  • A
  • A
L'avocat de Platini dénonce un "cynisme procédural"
@ Fabrice COFFRINI/AFP
Partagez sur :

Michel Platini a été suspendu de toute activité liée au football, lundi par la Fifa, pour une durée de 8 ans. Il ne pourra pas faire appel de cette décision avant 2016, un "cynisme procédural" pour son avocat. 

Platini ne peut pas faire appel avant 2016. Maître Thibaud d'Alès, avocat de Michel Platini, a dénoncé lundi le "cynisme procédural" de la justice interne de la Fifa, car les motivations de sa suspension, nécessaires pour faire appel, ne lui seront communiquées "qu'au cours de la première moitié du mois de janvier 2016". "Il faut rendre un hommage aux juges de la Fifa, ils sont vraiment dans une pleine cohérence, ils n'ont jamais dévié de ce cynisme tant procédural que juridique, qui avait pour seul but de gêner Michel Platini dans sa volonté de se présenter à la présidence de la Fifa", a commenté Maître d'Alès, dont le client a été suspendu 8 ans de toute fonction liée au football.

Le temps presse pour Platini. "Contrairement au calendrier imposé par le Tribunal arbitral du sport qui souhaitait que cette affaire puisse revenir devant lui dans un calendrier compatible avec l'élection à la présidence le 26 février, la Fifa a officiellement annoncé à Michel Platini que les motivations de la décision ne lui seraient communiquées qu'au cours de la première moitié du mois de janvier 2016", expose encore le conseil du triple Ballon d'Or. 

"Or, le règlement de la Fifa interdit tout appel avant réception d'une décision motivée", poursuit ce membre du cabinet Clifford Chance à Paris. L'avocat a "anticipé cette attitude dilatoire" et a écrit à la justice interne de la Fifa "dès le 16 décembre dernier, lui demandant de confirmer son accord pour une saisine directe du Tribunal arbitral du sport en renonçant aux voies de recours internes". Le temps presse pour Platini. Les candidatures à la présidence de la Fifa sont en effet, définitivement enregistrées le 26 janvier, soit un mois avant le scrutin.