L'ancien capitaine des All Blacks John Graham, opposant à l'apartheid, est mort

  • A
  • A
L'ancien capitaine des All Blacks John Graham, opposant à l'apartheid, est mort
John Graham a été capitaine des All Blacks au tournant des années 1950 et 60.@ Capture d'écran Twitter / All Blacks
Partagez sur :

L'ancien capitaine des Blacks, qui était aussi éducateur dans l'un des meilleurs collège publics de Nouvelle-Zélande, est mort à l'âge de 82 ans.

L'ancien capitaine des All Blacks John Graham, connu pour son opposition farouche à l'apartheid en Afrique du Sud, est mort à l'âge de 82 ans, a annoncé jeudi l'équipe néo-zélandaise de rugby.

53 sélections avec les Blacks. Sur leur site internet, les All Blacks saluent "un joueur intelligent avec une belle pointe de vitesse". "Plus petit que la moyenne, il était capable de passer outre son poids", ajoutent-ils, rappelant que l'ancien troisième ligne aile avait porté également les maillots des équipes de Christchurch et de Canterbury. Graham a été sélectionné 53 fois pour les All Blacks entre 1958 et 1964, et a participé à 22 test matches, portant le brassard de capitaine à dix reprises. Après sa retraite sportive, il avait entamé une carrière d'éducateur, à la tête pendant 20 ans de la Auckland Grammar School, l'un des meilleurs collèges publics pour garçons de Nouvelle-Zélande.

Sir John Graham. Sur son site, l'établissement scolaire rend hommage à son ancien directeur, précisant qu'il était "décédé paisiblement mercredi soir", après "une vie bien remplie". John Graham a également été président de la Fédération néo-zélandaise de rugby entre 2005 et 2006, après avoir été entraîneur de l'équipe nationale de cricket entre 1997 et 1999. En 1994, il avait été honoré du titre de "Commander of the order of the British Empire" (CBE) pour services rendus à l'éducation et envers la communauté, et était devenu "Sir John Graham".

Farouche opposant de l'apartheid. En 1960, lors d'une tournée des All Blacks en Afrique du Sud, alors en plein apartheid, il avait été profondément choqué par ce qu'il y avait vu, n'hésitant pas à en témoigner à son retour. "J'avais alors dit que si l'on avait sa conscience pour soi, et un minimum d'amour pour l'humanité, on ne devrait pas aller en Afrique du Sud", disait-il. Il avait ensuite refusé d'assister aux matches des Springboks, venus en tournée en Nouvelle-Zélande en 1991. Il était également connu pour être un farouche opposant à toute publicité sur le maillot emblématique des Blacks, affirmant que son pays ferait mieux de consacrer son argent à l'éradication de la pauvreté qu'à exceller en rugby.