La Russie au premier rang des cas de dopage en 2014

  • A
  • A
La Russie au premier rang des cas de dopage en 2014
Mariya Savinova, vainqueur du 800 m aux JO de Londres, fait partie des athlètes pointés du doigt par l'AMA. @ ADRIAN DENNIS / AFP
Partagez sur :

Derrière la Russie, l'Italie (123 tests positifs) et l'Inde (96) devancent la France et la Belgique avec chacune 91 cas sanctionnés. 

La Russie est le pays qui a enregistré le plus grand nombre de cas de dopage avérés en 2014 avec 148 sanctions sur les 1693 répertoriées, selon le rapport de l'Agence mondiale antidopage (AMA) publié mercredi. La Russie est suspendue à titre provisoire de toute compétition internationale d'athlétisme depuis novembre, après la publication d'un rapport de l'AMA dénonçant le "dopage organisé" à grande échelle dans le pays.

La France 4e pays le plus touché. Derrière la Russie, l'Italie (123 tests positifs) et l'Inde (96) devancent la France et la Belgique avec chacune 91 cas sanctionnés en 2014, sur un total de sportifs dopés issus de 109 nationalités différentes. Le dopage est un fléau largement répandu avec 83 disciplines sportives concernées par des tests positifs menés par les laboratoires accrédités par l'AMA. Ce sont l'athlétisme, le culturisme, le cyclisme ou encore l'haltérophilie qui ont été les sports les plus sanctionnés. 

Selon l'Agence, la mise en place du nouveau code antidopage entré en vigueur en 2015 devrait témoigner de l'efficacité des nouvelles règles. "L'AMA attend avec intérêt le rapport (2015) qui, à notre avis, témoignera de l'efficacité du nouveau code et de l'application de pratiques améliorées par la communauté antidopage", a indiqué Craig Reedie, président de l'Agence basée à Montréal.