La Ligue des champions, un rêve niçois 57 ans après

  • A
  • A
La Ligue des champions, un rêve niçois 57 ans après
La dernière fois que Nice a participé à la Ligue des champions, le Real Madrid terrassait le Stade de Reims de Just Fontaine... en 1960 !@ EUROPE 1 / Julien Froment
Partagez sur :

L’OGC Nice affronte mercredi, à l’Allianz Riviera, l’Ajax Amsterdam lors du 3e tour préliminaire aller de la Ligue des champions.

Avec Lille, Nice est l’équipe à avoir repris les chemins de l’entraînement le plus tôt des clubs de Ligue 1. Et pour cause, le troisième du dernier championnat s’apprête à vivre un été excitant puisqu’il pourrait y avoir à la clé une participation à la prestigieuse Ligue des champions. Mais pour cela, il faudra aux Niçois, tout comme Monaco l’an passé, passer deux tours pour rejoindre le gratin du football européen.

Réaliser "un truc historique". La dernière fois que Nice a participé à la Ligue des champions, le Real Madrid terrassait le Stade de Reims de Just Fontaine... en 1960 ! Cinquante-sept ans, autant dire une éternité, que les Aiglons n’ont pas entendu la douce mélodie de l’hymne de la Ligue des champions. "On a envie de réussir un truc historique" a rappelé le défenseur brésilien de l’OGCN Dante, lauréat de la Coupe aux grandes oreilles avec le Bayern Munich en 2013. "C’est une compétition que j’avais l’habitude de jouer avec mes anciens clubs. Quand on entend la musique de la Champion’s League, c’est comme dans un rêve. Ça me manque", confie-t-il.

Pour l’entraîneur Lucien Favre, également présent en conférence de presse, l’équipe ne "changera pas [sa] philosophie de jeu", par rapport à l’an passé, et ce malgré la perte de joueurs importants comme Paul Baysse, Younès Belhanda ou Ricardo Pereira. "Aujourd’hui, on a moins de qualité que l’an passé, mais il faut travailler avec les joueurs qui sont là, il faut les faire progresser", explique le coach. 

Passer l’Ajax, sinon pas d’Europe. Et la tâche s’annonce ardue pour les Niçois qui se retrouvent face au dernier finaliste de la Ligue Europa, l’Ajax Amsterdam. La formation batave a certes perdu des joueurs (Traoré et Tete à l’OL, Davy Klaassen à Everton, ndlr), elle a encore beaucoup de qualités aux yeux de Lucien Favre. "On a visionné l’Ajax, c’est très physique, ça court beaucoup, il y a beaucoup de duels, les arrières vont vite", énumère-t-il.

Une équipe difficile à manœuvrer, l’Olympique Lyonnais peut aisément en parler. Mais les Niçois n’ont pas le choix : s’ils sont éliminés au tour préliminaire, ils ne participeront à aucune compétition européenne cette saison. Une qualification pour les barrages leur assurerait au minimum une place en Ligue Europa.



 

Les supporters en renfort. L’OGCN pourra compter mercredi soir sur un stade de l’Allianz Riviera en ébullition. Le match se jouera à guichets fermés, les 35.000 places ont été écoulées. Des animations sont prévues dans les virages, avant et pendant la rencontre. Et les joueurs arriveront au stade via un tapis rouge, comme le fait le PSG au Parc des Princes. "Les supporters, c’est le point le plus important ce soir", résume Dante. "Dès qu’on va sentir qu’ils sont derrière nous, ça va nous faire quelque chose, on le sait tous. C’est tout un peuple, tout une ville qui a envie de cette Ligue des champions."