L1/Lille : certains joueurs sont "trop bavards" selon Antonetti

  • A
  • A
L1/Lille : certains joueurs sont "trop bavards" selon Antonetti
Frédéric Antonetti reprochent à ses joueurs de remettre en cause ses choix plutôt que de se remettre eux-mêmes en question.@ DENIS CHARLET / AFP
Partagez sur :

L'entraîneur du Losc, qui semblait viser entre autres le capitaine Rio Mavuba, attend plutôt de ses joueurs une remise en question.

L'entraîneur de Lille Frédéric Antonetti a reproché jeudi à certains joueurs d'être "trop bavards" paraissant désigner, sans jamais le nommer, le capitaine Rio Mavuba, qui n'est toutefois pas visé par ses propos, selon une source interne au club.

La performance, son seul critère. Interrogé sur ses choix sportifs alors que le Losc réalise un début de saison médiocre (15e au classement de la L1), le Corse a haussé le ton en conférence de presse pour la première fois depuis son arrivée dans le Nord en novembre. "Mon critère de travail, c'est la performance. Je ne fais jamais de compromis. Faire des compromis, c'est s'affaiblir. Les plus performants jouent. Certains qui ne jouent pas toujours sont très bavards, trop bavards (...)", a déploré Antonetti, qui a prolongé mardi son bail avec le Losc jusqu'en juin 2020.

"Se remettre en question". "On fait une mise en place vendredi. J'ouvre le journal L'Equipe samedi et je vois mes hésitations. Des gens qui étaient sur le terrain ont parlé, c'est du bavardage", a-t-il expliqué. "Parfois ils ne sont pas toujours titulaires et ils ne se posent pas la question pourquoi. L'année dernière quand on a commencé à gagner, les mêmes joueurs se taisaient. Pourquoi ? Parce que l'équipe gagnait. Aujourd'hui, au lieu de se remettre en question, ils remettent en question les choix de l'entraîneur. Personne n'est gagnant... surtout pas eux", a martelé technicien nordiste.

Le bavardage "pose des problèmes". Passablement agacé, Antonetti a fini par lâcher une pique directement adressée à un joueur qu'il n'a pas voulu identifier : "le gars il a cherché partout, il a fouillé tous les clubs, personne n'en a voulu. Il faut se poser la question : pourquoi personne ne te veut ? Il ne faut pas toujours dire 'c'est la faute à untel, c'est la faute à l'autre'. C'est sa faute aussi car il faut être performant. Quand on est performant, on ne pose pas de problème. Quand on bavarde, on pose des problèmes". Selon des journalistes présents à la conférence de presse, cette attaque semblait viser le capitaine des Dogues Rio Mavuba, toutefois une source interne au club a assuré que ce n'était pas le cas.