L1 - Bordeaux : "Aujourd'hui, c'est soutien à Jocelyn Gourvennec", assure son président

  • A
  • A
L1 - Bordeaux : "Aujourd'hui, c'est soutien à Jocelyn Gourvennec", assure son président
Bordeaux a essuyé 12 défaites en 13 rencontres. L'avenir de Jocelyn Gourvennec, entraîneur des Girondins, est incertain.@ NICOLAS TUCAT / AFP
Partagez sur :

L'entraîneur breton semble sur la sellette après une crise de résultats qui a vu Bordeaux ne gagner qu'un seul de ses treize dernières rencontres.

Stéphane Martin, le président de Bordeaux, a assuré mercredi "son soutien" à l'entraîneur Jocelyn Gourvennec après une nouvelle défaite, 2-0 devant Montpellier, qui a envoyé les Girondins "au fond du trou", lors de la 19e journée de Ligue 1.

"On verra dans 15 jours". "Aujourd'hui, c'est soutien à Jocelyn (Gourvennec)", a expliqué le dirigeant bordelais, alors que son club pointe à une inconfortable 15e place avant la trêve hivernale. "On verra dans 15 jours. Les chocs psychologiques, ça ne marche pas à tous les coups. Il peut y avoir des chocs psychologiques qui produisent l'effet inverse, je ne suis pas du tout convaincu", a-t-il ajouté.

Une seule victoire en treize rencontres. Le technicien breton semble sur la sellette après une crise de résultats qui a vu Bordeaux ne gagner qu'un seul de ses treize dernières rencontres toutes compétitions confondues. Son avenir sera au cœur des discussions prévues jeudi au Haillan en présence de Nicolas de Tavernost, le président de M6, l'actionnaire majoritaire du club, pour faire le bilan sur la phase aller de l'équipe.

"Très difficile". "C'est une soirée catastrophique, une énorme déception, on est au fond du trou. Il faut appeler un chat un chat, a concédé Stéphane Martin. C'est une série catastrophique. Comme tout le monde au club, je suis touché. Chaque défaite fait plus mal que la précédente." "Il y a un sentiment que c'est très difficile, que les joueurs font preuve de bonne volonté, mais qu'au premier coup dur, ça s'effondre car ils sont très touchés aussi", a encore souligné le président. "Ce soir, on voit bien que ça tient la route en première mi-tempe, mais ça s'effondre en 2e et on sent que c'est presque inexorable vu le scénario de la 2e mi-temps. Malheureusement, la série continue et on espère que les joueurs reviendront en s'étant un peu lavé la tête et retrouveront le niveau que l'on peut attendre d'eux", a-t-il poursuivi.

Priorité au recrutement hivernal. Stéphane Martin a également évoqué le besoin de se renforcer lors du mercato hivernal : "La priorité est de recruter, il ne faudra pas se tromper mais il faut aussi que les joueurs présents trouvent les ressources pour inverser la tendance. Il faut qu'ils se prennent en main et sortent de cette spirale. On ne va pas recruter onze joueurs, cela concerne tout le monde".

Bordeaux reprendra la compétition le 7 janvier contre Granville (N2) en Coupe de France et à Troyes six jours plus tard en Championnat.