JO 2020 : Tokyo n'utilisera plus le logo controversé

  • A
  • A
JO 2020 : Tokyo n'utilisera plus le logo controversé
La ressemblance entre les logos de Tokyo 2020 et du Théâtre de Liège. @ Capture d'écran
Partagez sur :

POLÉMIQUE - Le comité d'organisation des JO de Tokyo 2020 a choisi d'arrêter l'utilisation du logo controversé. 

Pour mettre fin à la polémique, le comité d'organisation des Jeux olympiques 2020 de Tokyo a décidé de stopper l'utilisation du logo controversé. Même si cette décision ne serait pas liée à l'accusation de plagiat de la part du designer du logo du théâtre de Liège, de nombreuses controverses entourent depuis des semaines cet "emblème" qui serait inspiré de divers visuels existants par ailleurs sur internet. 

Des soupçons de plus en plus forts. Selon les explications des médias, outre le fait que la société MR_Design de Kenjiro Sano (le créateur du logo, ndlr) a déjà été prise en flagrant délit de copie d'images pour une campagne publicitaire d'un brasseur japonais, Suntory, de récentes révélations sur internet montreraient qu'il a aussi fait usage de photos ne lui appartenant pas dans le cas du logo de Tokyo.

Lors de la présentation de l'exploitation possible du logo dans différents contextes, par exemple dans les lieux publics, Kenjiro Sano a utilisé un visuel d'un aéroport japonais habillé avec son logo. Or, des internautes ont découvert que la photo de l'aéroport employée par Kenjiro Sano avait été prise par une autre personne et apparemment utilisée sans autorisation. Par ailleurs, d'autres images auraient inspiré Kenjiro Sano pour créer le logo, toujours selon des internautes.

Son auteur récuse toujours tout plagiat. Depuis le début de la polémique, le graphiste japonais Kenjiro Sano, créateur du logo, récuse tout plagiat. "Je n'avais absolument aucune connaissance préalable du design du logo du théâtre de Liège", a-t-il expliqué il y a quelques semaines. "Je ne m'en suis pas du tout inspiré. J'ai voulu rendre hommage à l'emblème des JO de Tokyo en 1964 et ai réfléchi longuement et laborieusement à quels éléments je pourrais employer". 

Une polémique de plus pour Tokyo 2020. Ce scandale du logo survient après celui du stade olympique. En raison de protestations sur le coût jugé exorbitant du premier projet sélectionné, le gouvernement a décidé de tout reprendre à zéro et de relancer un appel d'offres.