JO 2018 : du soleil et une pluie de médailles attendus… le programme du jeudi 15 février

  • A
  • A
JO 2018 : du soleil et une pluie de médailles attendus… le programme du jeudi 15 février
Tessa Worley, Martin Fourcade, Anaïs Bescond et Pierre Vaultier : la France a de grandes chances de médailles jeudi.@ Montage AFP
Partagez sur :

La météo devrait s'améliorer jeudi à Pyeongchang. Et cela tombe bien, car le programme s'annonce particulièrement chargé. L'occasion rêvée pour nos Français de glaner de nouvelles médailles.

JO 2018

La journée promet d'être radieuse jeudi à Pyeongchang. Pour les organisateurs comme pour le clan tricolore. Les conditions météorologiques "vont s'améliorer avec du soleil attendu et sans vent", a assuré une porte-parole de la Fédération internationale de ski. Tessa Worley en slalom géant, Adrien Théaux en descente, Anaïs Bescond et Martin Fourcade en biathlon, Pierre Vaultier en snowboard cross… Après un zéro pointé mercredi, les Français comptent bien en profiter pour faire une razzia de médailles.

  • Adrien Théaux pour une divine surprise ? À 3h30

Elle était programmée dimanche, mais Éole en a décidé autrement. La descente messieurs, considérée comme l'épreuve reine des JO d'hiver, aura finalement lieu jeudi. Et il devrait y avoir du suspense à Jeongseon…

Le clan français l'avoue sans détour : il se sent "capable d'aller chercher un podium", assure Xavier Fournier, responsable d'un groupe vitesse qui dédiera sans doute sa course à David Poisson, mort accidentellement lors d'un entraînement au Canada en novembre dernier. Adrien Théaux, le leader du groupe, et Brice Roger, très performant à l'entraînement la semaine dernière, semblent les mieux placés pour créer la surprise. À Nagano, les caprices de la météo avaient profité au Français Jean-Luc Crétier, reparti du Japon avec un or inattendu autour du cou.

Mais les Bleus auront fort à faire face au tenant du titre, l'Autrichien Matthias Mayer, au Suisse Beat Feuz (trois victoires sur le circuit majeur cette saison) et aux Norvégiens Aksel Lund Svindal (deux succès) et Kjetil Jansrud, favoris des bookmakers pour le titre. Sans oublier l'Allemand Thomas Dressen, vainqueur à Kitzbühel, qui fait figure d'outsider.

  • Worley veut bousculer les ambitions de Shiffrin, à 2h pour la première manche et 5h45 pour la seconde

"Gangpung" ("vent fort", en coréen) oblige, les filles du géant ont dû prendre leur mal en patience 72 heures de plus. Pas de quoi entamer les ambitions de Mikaela Shiffrin, qui vise cinq titres en Corée du Sud. L'Américaine, championne olympique du slalom à Sotchi, assure avoir le géant en elle, "comme en ADN". Mais Tessa Worley a bien des arguments pour la contrarier.

Double championne du monde (2013, 2017), tenante du petit globe de cristal de la discipline, la skieuse du Grand-Bornand, en Haute-Savoie, a eu une saison assez irrégulière, mais a trouvé la clé au meilleur moment. La Française de 28 ans s'est imposée à Lenzerheide, en Suisse, juste avant les Jeux. Marielle Goitschel, championne olympique de la discipline en 1964, la "voit bien [lui] succéder…

Outre Shiffrin, Worley, qui portera le dossard 2, devra aussi lutter contre l'Allemande Viktoria Rebensburg et l'Italienne Federica Brignone. Les deux autres Françaises, Adeline Baud-Mugnier et Taïna Barioz, ne devraient pas être en mesure de se mêler à la bataille, tout comme Estelle Alphand, la fille de Luc, qui a choisi de représenter la Suède.

  • Anaïs Bescond revient à la charge, à 9h15

Trois jours après les médailles d'Anaïs Bescond (bronze) et de Martin Fourcade (or) en poursuite, le biathlon français entend bien remettre ça. Chez les dames, et après le report – oui, encore – de l'épreuve, Anaïs Bescond sera au départ de l'individuel (15 km). Très sûre au tir lundi (une seule faute sur vingt tentatives), la Française affiche un état d'esprit conquérant sur ce format qui lui avait offert en 2016 à Oslo sa première médaille mondiale : elle avait fini 2e, derrière Marie Dorin-Habert, qui tentera de faire mieux que sa 27e place lundi, tout comme Anaïs Chevalier (24e) et Justine Braisaz (34e). Pas sûr, toutefois, que l'Allemande Laura Dahlmeier, titrée à la fois sur le sprint et la poursuite, ne les laisse faire si facilement.

  • Martin Fourcade pour dépasser Killy, à 12h

"Ces Jeux sont d'ores et déjà réussis", avait souligné Martin Fourcade lundi, après avoir décroché en poursuite le troisième titre olympique de sa carrière. "Après, je suis un compétiteur", avait-il ajouté. Et heureusement : le roi du biathlon est encore engagé dans quatre épreuves (individuel, mass-start, relais messieurs et relais mixte). Sur l'individuel (20 km), l'occasion est belle de dépasser le record de Jean-Claude Killy et son triplé légendaire aux Jeux de Grenoble en 1968. Le porte-drapeau de la délégation française, tenant du titre dans cette épreuve, est en tout cas bien décidé à écraser la concurrence, comme il l'avait fait en janvier à Ruhpolding, en Allemagne. D'autant que son plus grand rival en Coupe du monde, le Norvégien Johannes Boe, n'est que l'ombre de lui-même depuis le début de cette olympiade…

  • Pierre Vaultier favori pour le doublé, qualifications à 3h, finales à partir de 5h30

Six concurrents lancés à pleine vitesse sur un toboggan glacé, pour une descente folle d'une minute et demie… À ce petit jeu-là, Pierre Vaultier est sans aucun doute le meilleur du moment. Et ne s'en cache pas : "S'il y a un leader, je pense que c'est moi. Ça n'est pas prétentieux de dire ça, ce sont des faits". Difficile de le contredire : 22 victoires en carrière en Coupe du monde, dont deux lors de la dernière course avant les Jeux, oui, le Briançonnais de 30 ans, sera le grand favori en snowboardcross sur le Phoenix snowpark de Pyeongchang. Un nom qui lui semble prédestiné, lui qui avait réussi à renaître de ses cendres en remportant l'or à Sotchi, moins de deux mois après une rupture d'un ligament croisé du genou...

Pour le plaisir, revivez la finale en or de Pierre Vaultier en 2014 :

  • James et Ciprès sont placés, à 2h30

Moins d’un point et demi. Voilà ce qui sépare Vanessa James et Morgan Ciprès du podium, avant le programme libre, jeudi. Le couple de patineurs s’est classé sixième, mercredi, à l’issue du programme court, frôlant leur record personnel établi l’hiver dernier. Médaillés de bronze des championnats d’Europe en 2017, James, 30 ans, et Ciprès, 26 ans, entendent bien se mêler à la lutte avec les couples canadien, allemand et chinois. La compétition s’annonce acharnée. Pour espérer une médaille, il faudra toutefois aux Français rééditer une grosse performance...

Le programme du jour (avec les Français engagés) :

(1h05) Curling : Canada-Corée du Sud, Danemark-Japon, Chine-Athlètes olympiques de Russie, Grande-Bretagne-États-Unis, poule unique, dames

(2h) Ski alpin : slalom géant dames, 1ère manche : Tessa Worley, Taina Barioz, Adeline Baud-Mugnier

(2h) Skeleton : messieurs, 1ère et 2e manches

(2h30) Patinage artistique : couples, programme libre : Vanessa James et Morgan Ciprès

(3h) Snowboard : snowboardcross messieurs, qualifications : Pierre Vaultier, Ken Vuagnoux, Loan Bozzolo, Merlin Surget

(3h30) Ski alpin : descente messieurs : Adrien Théaux, Yohan Clarey, Brice Roger, Maxence Muzaton

(4h10) Hockey sur glace : États-Unis-Canada, phase de groupes dames

(4h10) Hockey sur glace : Finlande-Allemagne, phase de groupes messieurs

(5h30) Snowboard : snowboardcross messieurs : Pierre Vaultier, Ken Vuagnoux, Loan Bozzolo, Merlin Surget (si qualifiés)

(5h45) Ski alpin : slalom géant dames, 2e manche : Tessa Worley, Taina Barioz, Adeline Baud-Mugnier

(6h05) Curling : États-Unis-Italie, Norvège-Canada, Grande-Bretagne-Japon, Danemark-Suisse, poule unique, messieurs

(7h30) Ski de fond : 10 km dames, style libre : Anouk Faivre Picon, Aurore Jean, Coraline Thomas Hugues, Delphine Claudel

(8h40) Hockey sur glace : Athlètes olympiques de Russie-Finlande, phase de groupe dames

(8h40) Hockey sur glace : Norvège-Suède, phase de groupes messieurs

(9h15) Biathlon : Individuel dames : Justine Braisaz, Anaïs Bescond, Anaïs Chevalier et Célia Aymonier

(12h) Biathlon : Individuel messieurs (20 km) : Martin Fourcade, Quentin Fillon-Maillet, Simon Desthieux, Antonin Guigonnat

(12h) Patinage de vitesse : 10.000 m messieurs

(12h) Ski acrobatique : saut dames, qualifications

(12h05) Curling : Chine-Grande-Bretagne, Canada-Suède, États-Unis-Suisse, Corée du Sud-Japon, poule unique, dames

(13h10) Hockey sur glace : République tchèque-Corée du Sud et Suisse-Canada, phase de groupes messieurs

(13h30) Luge : relais par équipes