JO de Rio 2016 : ces cinq Françaises sur qui on peut compter

  • A
  • A
JO de Rio 2016 : ces cinq Françaises sur qui on peut compter
Pas les plus connues, mais pas les moins talentueuses.
Partagez sur :

DORÉES ? - De Pauline Ferrand-Prévot à Clarisse Abgegnenou, en passant par Aurélie Muller, voici nos meilleures chances de médailles parmi les athlètes françaises.

Elles sont moins superstars que Teddy Riner, Tony Parker ou Renaud Lavillenie. Mais ces sportives tricolores ont tout autant de chances de remporter l’or aux Jeux olympiques de Rio (5 - 21 août) que leurs compatriotes masculins. Focus sur ces cinq Françaises qui devraient nous ramener une breloque lors des JO 2016.

  • Pauline Ferrand-Prévot (cyclisme)

paulineFRED-TANNEAUAFP640

A seulement 24 ans, Pauline Ferrand-Prévot est un phénomène du cyclisme féminin. Polyvalente, la Rémoise court aussi bien sur route qu’en VTT ou en cyclo-cross, avec brio sur toutes les épreuves. Entre 2014 et 2015, elle était même sacrée championne du monde sur les trois disciplines, un record historique. Alors forcément, Rio 2016 est une étape majeure pour la Tricolore, qui était encore un peu jeune à Londres, en 2012, pour espérer une médaille. "PFP" sera en lice sur la route, le 7 août, et en VTT, le 20 août, avec de grandes chances dans les deux épreuves. Si la Française a connu un début d’année calamiteux (blessures et changement d’entraîneur), elle semble enfin remise sur pied pour briller. Et avec son talent, sa place parmi nos Tricolores à suivre est indiscutable.

  • Clarisse Agbegnenou (judo)

clarisseJACQUES-DEMARTHONAF

Clarisse Agbegnenou @Jacques DEMARTHON / AFP


Voilà une autre pépite du sport français. Clarisse Agbegnenou, c’est deux titres de championne d’Europe de judo d’affilée en 2013 et 2014, un titre mondial en 2014, et encore deux autres médailles mondiales en 2013 et 2015 (argent à chaque fois). Le tout à seulement 23 ans : tout simplement énorme. Autant dire que même après une petite blessure au doigt qui l’a forcée à déclarer forfait pour les Championnats d’Europe 2016, la jeune femme ne vient pas à Rio pour échouer au pied du podium. Une statistique rassurante sur le niveau de la judokate ? Depuis 2012, elle n’a jamais terminé au-delà de la troisième place lors de toutes les compétitions individuelles auxquelles elle a pris part.

  • Aurélie Muller (nage en eau libre)

mullerROMAN-KRUCHININAFP960

Aurélie Muller @Roman KRUCHININ / AFP


Une nageuse entraînée par Philippe Lucas qui brille aux Jeux olympiques, cela nous rappelle quelqu'un. Mais le destin d’Aurélie Muller est loin d’être celui de Laure Manaudou. Pas forcément un modèle de précocité, Aurélie Muller a brillé à force de travail. Sa spécialité ? La nage en eau libre, sur longue distance. Coachée par Philippe Lucas depuis le début de l’année 2015, les résultats n’ont pas tardé pour la nageuse de 26 ans. Championne du monde du 10 km en 2015, et tout récemment championne d’Europe sur la distance, Muller sera l’une des favorites à Rio. On fait confiance à Philippe Lucas pour la préparer au mieux pour les épreuves olympiques (15-16 août).

  • Charline Picon (planche à voile)

piconWILLIAM-WESTAFP960

Charline Picon @William WEST / AFP


Décidément, les Françaises brillent dans l’eau… même en dehors des bassins. Pour Charline Picon, c’est sur planche à voile que se jouera une autre grande chance de médaille d’or. La Française, double championne d’Europe et championne du monde, voudra remettre les pendules à l’heure après sa huitième place aux JO de Londres. Une raison de croire à l’or ? Charline Picon a remporté les deux derniers "Test Event", ces épreuves de préparation aux Jeux de Rio disputées sur le bassin olympique. Il ne reste plus qu’à confirmer sur l’événement grandeur nature.

  • Haby Niaré (taekwendo)

haby1960

Haby Niaré @France Olympique


A seulement 23 ans, Haby Niaré fait déjà figure d'expérimentée dans son sport, le taekwendo. Sur les traces de son aînée Gwladys Epangue, la jeune femme ne vise rien d'autre que l'or olympique à Rio. Championne du monde en 2013, alors qu'elle n'avait que 20 ans, l'actuelle n° 1 mondiale domine sa catégorie des - 67 kg, avec de nombreux succès cette saison. Le plus beau des métaux lui tend les bras, et la jeune femme ne compte pas le laisser passer.