JO 2016 : le tourisme, enjeu majeur pour le Brésil

  • A
  • A
JO 2016 : le tourisme, enjeu majeur pour le Brésil
Les touristes sont déjà présents sur la plage de Copacabana.@ AFP
Partagez sur :

Des centaines de milliers de touristes sont attendus dans les rues de Rio de Janeiro, du 5 au 21 août, pour vivre les Jeux olympiques. Une aubaine pour le pays.

Rio de Janeiro est dans les starting-blocks. À quelques heures du coup d'envoi des Jeux de la 31ème olympiades, la ville brésilienne commence à accueillir les athlètes mais aussi les touristes. Ceux-ci se révèlent être un enjeu majeur pour le pays qui traverse une crise économique profonde depuis plusieurs mois.

"On a déjà augmenté nos ventes de 40%". Le soleil, l'océan et les Jeux olympiques, voilà de quoi attirer du monde. Alors que les visiteurs font leurs premiers pas le long de la plage de Copacabana, les commerçants locaux sont déjà ravis de l'engouement autour des Jeux : "Ici, on entend de l'Anglais, du Français, de l'Allemand, on a déjà augmenté nos ventes de 40%. On sent que les personnes venant à Rio ont envie de dépenser", confie au micro d'Europe 1 Emmanuel, patron d'un petit kiosque.

"Les touristes veulent un souvenir". De leur côté, Carlos et son fils sont venus spécialement du nord du Brésil pour vendre des répliques de la fameuse torche olympique, afin d'essayer de gagner un peu d'argent : "Les touristes vont vouloir revenir avec un souvenir des JO, on a l'espoir de gagner notre pain, et que notre vie s'améliore comme dans les meilleurs pays du monde", affirme Carlos.

Le prix des logements flambe. Dans un contexte économique compliqué, les Brésiliens n'hésitent pas à grossir les prix, et notamment au niveau des logements, comme le confirme Anne, une supportrice française venue des Landes, et qui a dû annuler deux réservations d'appartements avant le début des Jeux : "On a dû annuler deux réservations puisque les propriétaires des appartements voulaient augmenter de nouveau les prix sous prétexte des JO [...] On aurait aimé rester la deuxième semaine, mais les prix étaient vraiment trop élevés", explique la Française, qui est venue pour les compétitions de beach-volley et de football.

180 millions d'euros de dépenses estimées. Selon les prévisions, les dépenses des touristes devraient s'élever à 180 millions d'euros durant les quinze jours de Jeux. 180 millions d'euros, c'est seulement un quart des dépenses des étrangers lors de la Coupe du monde de foot au Brésil, en 2014.