Jeux paralympiques : "Marie Bochet a battu Martin Fourcade"

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

Philippe Croizon, qui a ralié les cinq continents à la nage et participé au Dakar, évoque l'effet qu'ont eu les Jeux paralympiques sur lui, ainsi que leur impact sur la société. 

INTERVIEW

"Allô les médias, il y a quelqu'un ?", s'exclame Philippe Croizon. L'athlète, amputé des quatre membres, qui a ralié les cinq continents à la nage, et participé au Dakar évoque le manque de médiatisation des Jeux paralympiques de Pyeongchang, au micro de Village médias.

Marie Bochet, sept médailles d'or. "Tout le monde regarde les paralympiques, tout le monde écoute les paralympiques, c'est extraordinaire. Le changement de regard, il est maintenant", s'exclame Philippe Croizon. "Les personnes qui participent aux Jeux paralympiques sont d'abord des athlètes, et ensuite, accessoirement, des handicapés. Regardez Marie Bochet : elle a eu sept médailles d'or au cours de sa carrière ! Elle a battu Martin Fourcade [qui a remporté cinq médailles aux JO, ndlr]", analyse-t-il. "

"Le changement de regard, il est maintenant".  Ces Jeux paralympiques d'hiver battent également un record de fréquentation : 320.000 tickets ont ainsi été vendus, une nouvelle qui ne déplaît pas à Philippe Croizon. "Tout le monde regarde les Jeux paralympiques, tout le monde les écoute, c'est extraordinaire, le changement de regard, il est maintenant", s'exclame l'athlète. Mais ce changement de regard ne concerne pas encore toute la société. "Certaines personnes ne sont pas encore prêtes", déplore-t-il. "Les médias et les chefs d’entreprise qui ont encore peur du handicap parce qu'on manque encore d'informations et de visibilité : il y a 0,6% de personnes handicapées à la télévision française, c'est scandaleux lorsque l'on sait que l'on représente 12% de la population", conclut-il.