Usain Bolt se paie Carl Lewis

  • A
  • A
Usain Bolt se paie Carl Lewis
@ Montage REUTERS
Partagez sur :

JO - Le Jamaïcain a répondu aux insinuations de dopage soulevées par l'Américain Carl Lewis.

Qu'on se le dise, Usain Bolt n'est pas athlète à étouffer les polémiques en les esquivant. Le Jamaïcain préfère faire face. Jeudi soir après son nouveau sacre sur 200 m, il a sérieusement égratigné une autre légende du sprint, l'Américain Carl Lewis, qui avait sous-entendu il y a plusieurs mois que les performances des sprinteurs jamaïcains n'étaient peut-être pas exemptes de tout reproche.

"Plus aucun respect pour Carl Lewis"

Après avoir fait part de son admiration pour l'Américain Jesse Owens, le quadruple champion olympique des Jeux de 1936, Usain Bolt a pris un ton sérieux lors de sa longue conférence de presse juste après sa victoire sur 200 m : "je vais dire quelque chose de controversé maintenant. Carl Lewis, j'ai perdu tout respect pour lui, tout respect".

>>> A LIRE : Bolt récidive sur 200 m 

"C'est à propos des trucs sur le dopage. Qu'un athlète dise des choses comme cela sur d'autres, cela me met vraiment en colère", a expliqué le double médaillé d'or 2008 et 2012 du sprint. "Je pense qu'il veut juste attirer l'attention sur lui parce que personne ne parle plus de lui", a rajouté le Jamaïcain.

Lewis

Bolt dépasse Lewis au palmarès

Dans une interview récente au magasine Sport Illustrated, Carl Lewis a laissé entendre que la Jamaïque aurait intérêt à renforcer sa politique antidopage et qu'il y avait de quoi "s'interroger sur des sprinteurs qui réalisent 10 sec 03 une année et 9 sec 69 la suivante". Et de poursuivre : "des pays comme la Jamaïque n'ont pas de contrôle antidopage aléatoire, aussi peuvent-ils rester des mois sans être testés. Je ne suis pas en train de dire qu'ils ont fait quelque chose de façon certaine. Je ne sais pas..."

Avec le quatrième titre qu'il a décroché jeudi soir sur la piste londonienne, Bolt a dépassé Lewis en tant qu'athlète le plus titré aux JO sur les épreuves individuelles de sprint. Carl Lewis, aujourd'hui âgé de 51 ans, est le seul autre coureur à avoir remporté deux médailles d'or olympiques sur 100 mètres, la première en 1984 à Los Angeles et la seconde en 1988 à Séoul quand, de la seconde place, il fut promu à la première après la disqualification du Canadien Ben Johnson pour dopage.