Mekhissi encore en argent

  • A
  • A
Mekhissi encore en argent
@ REUTERS
Partagez sur :

JO - Le Français a pris la deuxième place du 3.000 m steeple, dimanche soir à Londres.

Mekhissi-2
Mahiedine Mekhissi voulait absolument l'or. Après avoir décroché l'argent sur 3.000 m steeple à Pékin il y a quatre ans, il ne pensait plus qu'à ça. Mais dimanche soir sur la piste du stade olympique de Londres, il est encore tombé sur plus fort que lui. Le Kényan Ezekiel Kemboi a placé une accélération soudaine à 200 mètres de la ligne d'arrivée. Personne n'a pu suivre son rythme. Pas même Mahiedine.

Une très belle attitude après la course

On a souvent reproché au spécialiste français du 3.000 steeple son caractère brut de décoffrage. Mais les bousculades de mascottes et les bagarres sur la piste sont derrière lui. Après avoir cédé à la régulière face au Kényan Kemboi, Mahiedine Mekhissi a pris le vainqueur dans ses bras. Une image qui restera à n'en pas douter comme l'une des plus belles des Jeux.

Revivez la fin de course de Mahiedine Mekhissi :

"Je suis content d'avoir gagné cette médaille pour l'équipe de France, je débloque le compteur de l'athlétisme français", a confié Mekhissi au micro de France 2, juste après la course. "C'était une course très relevée avec les deux derniers champions olympiques. Je croyais en moi, j'ai réalisé une belle course. Quand Kemboi attaque j'ai une absence mais je réagis vite. Je ne regrette rien".

Première médaille en athlétisme pour la France

Mekhissi-3

Double champion d'Europe en titre, Mekhissi a pleinement assumé son statut, faisant jouer sa pointe de vitesse dans le final pour accrocher l'argent. Partie sur un rythme lent (2:52.70 au km, 5:43.46 au 2e), la course s'est décantée dans les deux derniers tours. Comme à Pékin, Mahiedine Mekhissi a dû s'incliner face à la puissance kényane. Mais tout le monde s'incline toujours face aux Kényans dans cette course. Et pour cause, depuis 1984, le Kenya a toujours gagné la médaille d'or aux JO.