Jérôme Kessel : "on s'acharne sur Platini"

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

FIFA-GATE - L'auteur de La face cachée du foot business juge la suspension du président de l'UEFA injuste et dénonce une manœuvre de la part des Etats-Unis.

Lundi, la commission d'éthique de la Fifa a rendu sa décision : Michel Platini, actuel président de l'UEFA, et Sepp Blatter, président démissionnaire de la Fifa, ont tous deux été suspendus de toute activité liée au football pendant huit ans. Une injustice pour le journaliste Jérôme Kessel. "La commission d'éthique de la FIFA me fait penser au comité de salut public sous Robespierre, où on faisait tomber des têtes sans trop savoir pourquoi", a déclaré l'auteur de La face cachée du foot business mardi sur Europe 1.

Reprise en main américaine. Pour lui, l'enquête qui a mené à la suspension de Michel Platini "a été expéditive" et révèle des manœuvres de la part des Etats-Unis. "Ce sont les Américains qui sont en train de reprendre la main sur la Fifa", a expliqué Jérôme Kessel. "Ils sont très fâchés de ne pas avoir eu l'attribution de la Coupe du Monde 2022 et ne pardonneront jamais à Michel Platini d'avoir voté pour le Qatar."

Un regard franco-français sur Michel Platini. Jérôme Kessel estime donc que la seule faute de Michel Platini est d'avoir "fait preuve de négligence" en acceptant un paiement d'1,8 million d'euros sans accord écrit. Mais pour Pierre Maturana, rédacteur en chef au magazine So Foot, le regard français sur Michel Platini est biaisé. "On a tous voulu le voir comme un chevalier blanc qui allait sauver le foot", fait-il remarquer. "Finalement, c'est un homme du même système. Il faudrait qu'on enquête un peu plus sur lui."