Jean-Claude Darmon : "La France du football va mieux"

  • A
  • A
Partagez sur :

L'homme d'affaires, spécialiste du monde du football, a exulté au micro d'Europe 1 après la victoire des Bleus contre l'Allemagne. Mais reste critique quant au fonctionnement du foot français.

Après la victoire historique des Bleus contre l'Allemagne en demi-finale de l'Euro jeudi soir (2-0), les réactions, toutes plus euphoriques les unes que les autres, se sont multipliées. Au micro de Jean-Pierre Elkabbach sur Europe 1, Jean-Claude Darmon n'a pas échappé à la règle. L'homme d'affaires, très investi dans le monde du football et auteur du livre Au nom du foot, a salué la victoire "magnifique" de l'équipe de France. Une victoire qui doit beaucoup à l'aura et la science tactique de Didier Deschamps selon lui : "Une compétition aussi longue que celle-là, c'est un marathon. On ne voit pas un marathonien courir les 100 premiers mètres dans le temps de Bolt. Didier Deschamps a bien compris qu'il fallait commencer tout doucement et sûrement en haussant le tempo jusqu'à la finale de dimanche. De plus, il a amené la conjonction des talents individuels."

La France, le "tiers-monde" du foot. Outre le rôle prépondérant du sélectionneur, Jean-Claude Darmon a également souligné le talent des joueurs français, et un paradoxe de taille. La France forme certains des meilleurs joueurs du monde, mais son championnat reste faible et peu compétitif par rapport à ses concurrents anglais ou espagnol : "Tous les gamins qu'on forme sont des gamins de grande qualité, mais le devenir de notre championnat est menacé. Depuis 10 ans, on n'a joué aucune finale et aucun de nos joueurs ne joue chez nous. La France est un vrai pays du tiers-monde quand on parle de football." 

Rendez-vous dimanche. Une situation inquiétante à ses yeux, mais qui n'empêche pas le businessman de se réjouir de la prestation des Bleus. Et d'afficher un certain optimisme pour la finale contre le Portugal qui se jouera dimanche au Stade de France : "La force de notre équipe, c'est le partage, la solidarité. La France du football va mieux ! Le Portugal en revanche, je ne suis pas sûr qu'ils aient une équipe. Ils ont trois ou quatre joueurs de grand talent, mais leur collectif manque de force. Dimanche, on va les battre, ça c'est sûr. Ils voulaient nous rencontrer, ils vont pas être déçus du voyage !"