Hope Solo suspendue six mois après avoir traité les Suédoises de "lâches" aux JO

  • A
  • A
Hope Solo suspendue six mois après avoir traité les Suédoises de "lâches" aux JO
Hope Solo, gardienne aux 202 sélections de la Team USA. @ AFP
Partagez sur :

Gardienne emblématique de la Team USA de football, Hope Solo a été suspendue six mois par sa fédération après avoir vivement critiqué la Suède lors des Jeux de Rio.

Hope Solo aurait mieux fait de se taire. Le 12 août dernier, Hope Solo s'était emportée contre les Suédoises après leur victoire en quarts de finale des Jeux de Rio aux tirs au buts (1-1 a.p., 4-3 t.a.b.) contre la Team USA. "On a joué contre une bande de lâches", avait déclaré la gardienne, avant d'ajouter : "Je ne pense pas qu'elles vont aller loin dans le tournoi. Elles ont réussi d'une manière très lâche". Des propos qui n'ont pas du tout plu à la fédération américaine de football.

"Les commentaires de Hope Solo sont inacceptables". Dans un communiqué, le président de la fédération américaine de football, Sunil Gulati a indiqué que "les commentaires de Hope Solo après la rencontre contre la Suède sont inacceptables et ne correspondent pas à ce que nous attendons de nos joueuses". Le président d'US Soccer a rappelé que "les incidents passés dans lesquels a été impliquée Hope Solo" ont été pris en compte pour la sanction de six mois de suspension, en référence aux récurrents problèmes disciplinaires de la gardienne aux 202 sélections. Considérée comme l'une des meilleures gardiennes de but de la planète, Solo avait déjà été suspendue par sa fédération en 2015 pour avoir quitté un rassemblement de l'équipe nationale en pleine nuit, en empruntant un véhicule officiel.

Hope Solo, elle, assume ses propos. Malgré sa sanction, Hope Solo a refusé de présenter ses excuses et a assumé ses propos: "Je ne pourrais pas être la joueuse que je suis sans être la personne que je suis, même quand je ne prends pas les bonnes décisions", a-t-elle expliqué au magazine Sports Illustrated. La gardienne de 35 ans a précisé que son contrat la liant avec US Soccer avait été résilié, ce qui ne met pas un terme à sa carrière en sélection, puisque la fédération américaine a indiqué qu'elle pourrait "à nouveau représenter les Etats-Unis à partir de février". Vous l'aurez compris, la fédération sanctionne pour l'image, mais ne veut pas se priver de la meilleure gardienne du monde non plus.