Guy Roux : "Deux éléments existent" contre la victoire des Bleus

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

L'ancien entraîneur d'Auxerre a exprimé quelques réserves quant à une victoire des Bleus au stade de France dimanche soir. 

INTERVIEW

"La causerie d'avant-match, c'est un moment qu'affectionne tout particulièrement Didier Deschamps". Guy Roux connait par cœur ces moments-là. Pour l'ancien entraîneur d’Auxerre, "deux éléments existent contre un pronostic favorable pour la France : c'est que les Bleus sont favoris, et le deuxième élément c'est que le match contre l'Allemagne était exceptionnel au point de vue des dépenses physiques, émotionnel". Et d'ajouter, inquiet : " Après un match exceptionnel, on a seulement trois jours" de récupération. 

L'ennemi Ronaldo.Face à l'attaquant portugais Cristiano Ronaldo, Guy Roux reste vigilant : "Il est se seul joueur à pouvoir monter verticalement tout droit sans s'appuyer sur les adversaires et terminer ça par un smatch. S'il était dans l'équipe de France de volley, il pourrait jouer les mains derrière le dos et smatcher avec la tête". 

21 heures terribles. "Les matches à 21 heures, c'est terrible. Normalement, vous avez le déjeuner à midi. Vous avez le droit de le reculer d'une heure. Après, les joueurs vont dans les chambres. La plupart dorment ou essaient de dormir. La collation va être à 17 h 30, après Didier va redonner le dernier mot, puis retourner dans les chambres jusqu'au départ du bus". Et de continuer : "Après, en général, l'entraîneur n'intervient plus : il donne le pouvoir au capitaine".