GP d'Australie : spectaculaire accrochage entre Alonso et Gutiérrez

  • A
  • A
GP d'Australie : spectaculaire accrochage entre Alonso et Gutiérrez
Collision entre Alonso et Gutiérrez sur le Grand Prix d'Australie. @ Capture SkySport
Partagez sur :

VIDEO - Les drapeaux rouges ont immédiatement été agités, obligeant tous les pilotes à s'arrêter, le temps de déblayer les nombreux débris sur la piste.

Le Grand Prix d'Australie a été suspendu, et les voitures sont rentrées au stand, après un gros accrochage entre Fernando Alonso (McLaren) et Esteban Gutiérrez (Haas), sans dommage pour les deux pilotes, dimanche, à Melbourne.

Nombreux débris sur la piste. Alonso a heurté l'arrière de la voiture de Gutiérrez au 17e tour alors qu'il tentait un dépassement à très haute vitesse, puis est parti en tonneau, sa monoplace terminant compressée contre un rail. La voiture de sécurité est sortie puis les drapeaux rouges ont été agités, obligeant tous les pilotes à s'arrêter, le temps de déblayer les nombreux débris sur la piste.

Sonné, Alonso a néanmoins salué la foule. Au moment de la suspension de la course, la Ferrari de Sebastian Vettel était en tête, après un excellent départ depuis la 2e ligne de la grille, avec trois secondes d'avance sur la Mercedes de Nico Rosberg. Alonso, visiblement sonné, a salué la foule avant de partir dans un véhicule médical pour aller passer des examens. L'an dernier, le double champion du monde espagnol avait déjà tapé très fort contre un rail de sécurité lors des essais hivernaux de Barcelone, ce qui l'avait obligé déclarer forfait pour le GP d'Australie en ouverture de la saison, en raison d'une commotion cérébrale.

Nouveau départ 20 minutes plus tard. Un nouveau départ a été donné à 16h55 locales (06h55 heure française), ce qui a donné le temps aux pilotes de sortir de leur voiture avant de repartir pour une quarantaine de tours, lors d'un départ lancé derrière la voiture de sécurité. Le Grand Prix a finalement été remporté par l'Allemand Nico Rosberg (Mercedes), vainqueur devant son coéquipier Lewis Hamilton et son compatriote Sebastian Vettel (Ferrari).