Fraude fiscale : Angel Di Maria signe un accord avec la justice espagnole pour éviter la prison

  • A
  • A
Fraude fiscale : Angel Di Maria signe un accord avec la justice espagnole pour éviter la prison
L’ailier du PSG échappe ainsi à la prison.@ Lionel BONAVENTURE / AFP
Partagez sur :

Accusé de fraude fiscale en 2012 et 2013, Angel Di Maria a accepté de payer deux millions d'euros au fisc espagnol pour échapper à la prison dans cette affaire. 

L'ailier argentin du PSG Angel Di Maria, ancien du Real Madrid (2010-2014), a conclu un accord avec le parquet espagnol concernant une fraude fiscale de 1,3 million d'euros, acceptant de payer pour éviter d'aller en prison. Le parquet de Madrid et les représentants d'Angel Di Maria se sont mis d'accord pour que le joueur reconnaisse sa culpabilité pour deux délits commis en 2012 et 2013, qu'il verse environ 2 millions d'euros et qu'il reçoive une peine de 16 mois de prison qu'il ne devrait pas purger, peut-on lire dans un document du parquet. Les peines inférieures à deux ans de prison ne sont habituellement pas exécutées en Espagne en l'absence d'antécédents judiciaires.

Des revenus soustraits au fisc. Selon le parquet, Angel Di Maria (29 ans) était accusé d'avoir cédé ses droits à l'image à une société basée au Panama. Ces droits ont ensuite été transférés à une société implantée en Irlande, Multisports&Image Management Ltd. L'Argentin, client comme Ronaldo du puissant agent portugais Jorge Mendes, a ainsi soustrait au fisc des revenus de 636.000 euros en 2012 et 662.000 euros en 2013, fait valoir le ministère public. Angel Di Maria a versé de lui-même une régularisation de 1,4 million d'euros en février dernier. En outre, il a accepté de payer 382.000 euros d'amende pour le délit commis en 2012, et 397.000 pour 2013. 

Impliqué également dans le scandale des "Football Leaks". Le mois dernier, des perquisitions ont eu lieu dans les locaux du Paris Saint-Germain et chez Angel Di Maria dans le cadre d'une autre enquête, ouverte en France après les révélations en décembre sur les "Football Leaks", ces révélations de plusieurs médias européens sur l'évasion fiscale dans le football.