Formule E : "Impressionnant de voir ça autour des Invalides"

  • A
  • A
Formule E : "Impressionnant de voir ça autour des Invalides"
Le circuit tracé dans Paris a attiré quelque 15.000 spectateurs.@ BERTRAND GUAY / AFP
Partagez sur :

Les bolides électriques de la Formule E ont investi les rues de Paris à plus de 200 km/h. Spectaculaire… pour ceux qui ont pu en profiter.

REPORTAGE

Ce n'était pas la course la plus spectaculaire de la saison. Mais dans les rues de Paris, le pari de la Formule E pouvait difficilement être perdant. Le Grand Prix de samedi a été marqué par quelques rebondissements, des spectaculaires… et surtout un public fourni : 15.000 spectateurs, certains en tribunes et beaucoup derrière les murets en béton et les grilles qui encadraient ce circuit urbain.

Le public a répondu présent, jusque pour la cérémonie du podium qui a consacré le Brésilien Lucas Di Grassi, vainqueur devant un Français, Jean-Éric Vergne.

Entendu sur Europe 1
C'est un peu frustrant. Mais bon, c'est une première fois, je pense que ça va s'améliorer.

"C'est la première fois que je vois ça", apprécie Quentin, depuis le boulevard des Invalides, au cœur de la capitale. "La vitesse pour des voitures électriques, le bruit, l'odeur des pneus… C'est impressionnant de voir ça autour des Invalides." Avec Paris, la Formule E s'offre une vitrine de grand standing pour promouvoir sa compétition "écolo".

"Sympa de pouvoir voir ça en ville." "C'est nouveau, ça change", salue Pierre, amateur de sports automobiles. "Par rapport à la F1 qu'on connaît d'habitude, c'est pas mal. C'est quand même plus silencieux et c'est sympa de pouvoir voir ça en ville."

Le problème, c'est que tout le monde n'a pas pu profiter du spectacle pleinement. Beaucoup ont dû se contenter des grands écrans retransmettant l'épreuve. Ou jouer le système D. "Il a fallu escalader des monticules pour voir", explique Lhassa, venu avec son fils. "Au niveau du son, on n'avait pas les sensations." Bref, "c'est un peu frustrant", regrette-t-il. "Mais bon, c'est une première fois, je pense que ça va s'améliorer."