Formule 1 : le pilote français Esteban Ocon menacé de mort

  • A
  • A
Formule 1 : le pilote français Esteban Ocon menacé de mort
"J'ai été la cible de beaucoup de menaces de mort depuis le GP d'Azerbaïdjan", a révélé le pilote.@ .Dan Istitene / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
Partagez sur :

Le pilote de F1 français Esteban Ocon a indiqué jeudi qu'il avait reçu des menaces de mort de la part de supporters de son coéquipier mexicain Sergio Pérez, avec qui il entretient une forte rivalité. 

Le pilote français Esteban Ocon (Force India) a indiqué jeudi qu'il avait reçu des menaces de mort de la part de supporters de son équipier mexicain Sergio Pérez et que des mesures de sécurité le concernant avaient été mises en place en marge du Grand Prix du Mexique prévu dimanche.

La rivalité entre Ocon et son coéquipier Pérez. "J'ai été la cible de beaucoup de menaces de mort depuis le GP d'Azerbaïdjan" fin juin, a-t-il révélé. En cause : l'intense rivalité sur la piste entre Ocon et Pérez, marquée en 2017 par des collisions à Bakou et Spa, à tel point que leur équipe a fini par leur interdire de s'attaquer mutuellement en course.

"Il fallait prendre des précautions". Son arrivée à Mexico, initialement prévue lundi, a été différée à mercredi, et son équipe a mis à sa disposition un véhicule blindé pour ses déplacements, une escorte de police ainsi que plusieurs gardes du corps. "Il fallait prendre des précautions pour éviter les problèmes, et aujourd'hui j'ai toutes les personnes qu'il me faut pour ma sécurité", a assuré Ocon. 

"Pour l'instant, tout va bien". "Je m'attendais à un accueil rude des fans après tous ces messages et commentaires assez négatifs reçus sur les réseaux sociaux, mais cela n'a pas été le cas, bien au contraire", s'est-il réjouit par ailleurs. "Pour l'instant, tout va bien, et j'espère que cela continuera tout le week-end", a dit le pilote de 21 ans. Ocon n'est pas inquiet à l'idée d'être hué dimanche lors de la parade des pilotes avant la course. "Tant qu'on ne me lance pas une pierre dans la tête, ça va", a plaisanté à demi le Français.

Pérez calme le jeu. Son équipier a tenté de faire redescendre la pression en conférence de presse, en expliquant que sa relation avec Ocon s'était pacifiée depuis le Grand Prix d'Italie début septembre. "Cela reste du sport. Je pense que les fans vont lui apporter leur soutien ici", a expliqué Pérez, qui devance Ocon de 13 points en septième position du classement des pilotes.